/finance/business
Navigation

Le Québec décroche plus de 150 millions $ à Farnborough

Le Québec décroche plus de 150 millions $ à Farnborough
AFP

Coup d'oeil sur cet article

FARNBOROUGH | L’industrie aéronautique québécoise a décroché des investissements totalisant environ 157 millions $ dans le cadre de la deuxième journée du Salon international de l’aéronautique de Farnborough.

La société AP&C Revêtements et poudres a annoncé un investissement de près de 31 millions $ pour construire une deuxième usine à Boisbriand. Les nouvelles installations accueilleront 106 nouveaux employés d’ici trois ans, dont plus de la moitié l’an prochain, ce qui portera l’effectif de Boisbriand à près de 200 employés.

L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de poudres métalliques destinées notamment au secteur de l’aéronautique. Ces poudres sont utilisées dans la fabrication additive, plus communément nommée impression 3D. Ce procédé permet de créer, par addition et fusion de couches de poudres métalliques, des pièces complexes notamment utilisées dans les moteurs d’avion ou implants médicaux.

Le gouvernement du Québec participe au financement avec l'octroi d'un prêt de 10 millions $ et d'une contribution non remboursable de 1,5 million $, a fait savoir la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade. L’annonce a été faite mardi, à Farnborough.

Porter acquiert trois avions de Bombardier
Porter Airlines ajoute trois appareils Q400 de l’avionneur Bombardier à sa flotte, un contrat évalué à environ 93 millions $ US (121 millions $). Le transporteur de Toronto a conclu une commande ferme portant sur la fourniture de trois appareils de Bombardier, qui sont construits à Toronto, portant le nombre total d’appareils qu’il exploite à 29.

La flotte d’avions de Porter est composée exclusivement de Q400. Leur base d’attache est l’aéroport urbain Billy-Bishop à Toronto, situé à moins de trois kilomètres du quartier central des affaires et du quartier des spectacles. Les deux premiers appareils seront livrés en décembre prochain.

Ottawa accorde 5 millions $
Ottawa tarde à rendre sa décision sur la demande d’aide financière de Bombardier, mais le ministre fédéral de l’Innovation Navdeep Bains a tout de même annoncé mardi un apport de 5 millions $ à l’industrie québécoise de l’aéronautique.

Profitant de son passage au Salon de Farnborough, le ministre Bains a annoncé des contributions remboursables à 11 entreprises, pour des projets totalisant 39 millions $.

La part du lion est versée à Sonaca Montréal (1,2 million $) qui va moderniser les équipements de son usine située à Mirabel. Le projet est de près de 15 millions $.

Un montant d’un million $ est attribué à Mesotec, un fournisseur de composantes et d’outillage pour l’aéronautique situé à Sherbrooke. Son projet d’agrandissement s’élève à près de 13 millions $.

Les investissements restants varient de 235 000 $ à 500 000 $. Ils sont attribués à APN, Alphacasting Elimetal, Industries B. Rainville, Les Industries DICI, Lev-Fab, Luxia Innovation, M1 Composites Technology et Vestshell.

L'aide financière permettra aux entreprises d'accroître leur capacité de production ou de mettre en œuvre une stratégie de commercialisation, a-t-on indiqué.

Le dossier de Bombardier est entre les mains du ministre Bains. Bombardier réclame depuis plusieurs mois un investissement d’un milliard $, soit du même ordre que Québec a consenti à l’avionneur montréalais.