/sports/hockey
Navigation

Ce Montréalais ira défendre les couleurs de la Tunisie à la Coupe d’Afrique de hockey

Il se décrit comme un attaquant de puissance qui ne déteste pas le jeu robuste devant le filet adverse.

Ce Montréalais ira défendre les couleurs de la Tunisie à la Coupe d’Afrique de hockey
Photo Frédéric Guindon

Coup d'oeil sur cet article

Achraf Znaki, un étudiant montréalais de 24 ans, participera à la première édition de la Coupe d’Afrique des clubs de hockey sur glace, qui se tiendra à Rabat, au Maroc, du 24 au 31 juillet prochain.

Achraf Znaki, un étudiant montréalais de 24 ans, participera à la première édition de la Coupe d’Afrique des clubs de hockey sur glace, qui se tiendra à Rabat, au Maroc, du 24 au 31 juillet prochain.

Né en Tunisie et arrivé au Québec avec ses parents à l’âge de 5 ans en 1998, Znaki a eu la piqûre pour le hockey aussitôt débarqué de l’avion.

«On regardait un match à la télé. Je me suis levé et je pointais les joueurs dans l’écran. Mes parents se sont tout de suite dit: "Lui, on va l’inscrire au hockey”» raconte-t-il sourire en coin.

Après avoir gravi doucement les échelons du hockey mineur montréalais, il s’est inscrit au programme Sports-Études de l’école secondaire Édouard-Montpetit, dans l’est de la ville.

Cet encadrement lui sera très bénéfique puisqu’il devient à l’adolescence un joueur d’élite, évoluant successivement dans le Bantam AA et dans le Midget Espoirs, en plus de de disputer quelques rencontres au niveau midget AAA et de participer à des camps de recrutement dans le Junior AAA.

Sportif accompli, il a aussi joué au soccer, en plus de pratiquer le karaté et la natation.

Ce Montréalais ira défendre les couleurs de la Tunisie à la Coupe d’Afrique de hockey
Courtoisie Tunisie Hockey

Appel du destin

Si son rêve d’atteindre la Ligue nationale ne se concrétise pas, une rencontre inattendue viendra chambouler ses plans en lui offrant une occasion inespérée de prolonger sa carrière sur la scène internationale.

C’est par l’entremise des réseaux sociaux que Znaki, qui possède la double nationalité canado-tunisienne, fait la connaissance d’Ihab Ayed, président de l’Association tunisienne de hockey sur glace. Rapidement, les deux hommes se lient d’amitié et échangent pendant des heures sur Skype.

«Il m’a fait part de son intention de monter une équipe nationale tunisienne. J’ai tout de suite embarqué dans le projet. J’étais heureux de représenter mon pays. C’est de là que je viens et je n’ai pas oublié mes coutumes» explique-t-il fièrement, ajoutant qu’il est le seul membre de sa formation à être né dans la mère-patrie, en Tunisie.

Ce Montréalais ira défendre les couleurs de la Tunisie à la Coupe d’Afrique de hockey
Courtoisie Tunisie Hockey

Fraternité maghrébine

Lorsqu’on lui demande comment il envisage le tournoi qui l’opposera aux Marocains, aux Algériens et aux Égyptiens, celui qui a pour idoles Ramzi Abid et Marian Hossa répond avec conviction: «À prime abord, on y va pour avoir du plaisir, mais on y va aussi avec un esprit compétitif. On veut offrir un assez bon niveau pour gagner le tournoi, c’est clair.»

Si Znaki ne sait pas trop à quoi s’attendre de la part des équipes nationales de l’Algérie et de l’Égypte, il pourra néanmoins avoir une bonne idée du niveau de jeu de ses adversaires marocains.

«Le président de la Fédération marocaine, Adil El Farj, est très ouvert d’esprit. Son équipe compte beaucoup de membres à Montréal, presque 50% en fait, et il m’a même invité à aller m’entraîner avec eux. Au bout du compte, on représente tous le Maghreb», nous confie-t-il.

Toutefois, parions que ce fougueux ailier droit qui se décrit comme un attaquant de puissance affectionnant les batailles dans le coin de la patinoire saura faire ce qu’il faut pour donner un léger avantage à la formation tunisienne dans ce tournoi a priori amical.

Ce Montréalais ira défendre les couleurs de la Tunisie à la Coupe d’Afrique de hockey
Courtoisie Tunisie Hockey