/24m/transports
Navigation

Une seconde vie aux voitures de métro

5 propositions pour faire revivre les vieux wagons

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la STM devrait annoncer cet automne comment elle souhaite recycler ses vieux wagons, le «24 Heures» a mis la main sur cinq de la trentaine de projets qui lui ont été soumis.

Photo courtoisie

Une passerelle entre Rosemont et le Plateau

Lier l’utile à l’agréable, voici comme on pourrait résumer le projet La Passerelle Des Possibles qui permettrait de relier Rosemont-Petite-Patrie au Plateau-Mont-Royal, séparées depuis par une voie Canadien Pacifique, créant une «cicatrice urbaine». L’endroit est problématique pour la sécurité des piétons qui traversent la voie de chemin de fer afin notamment d’accéder au métro Rosemont. La passerelle permettrait donc de relier la station de métro au coin de l’avenue de Gaspé et de la rue Saint-Viateur en passant par-dessus du champ des possibles, un projet estimé entre 3 et 4 M $. https://www.passerelledespossibles.com/


Photo courtoisie

Une tour à condos

Avec les vieux wagons de la STM, la firme d’architecture Ædifica espère construire un complexe multifonctionnel combinant 108 unités résidentielles et des locaux commerciaux. La construction du projet nécessiterait l’achat de 69 voitures et un investissement d’environ 27 M $. Avec un début des travaux dès l’an prochain, le proiet pourrait être livré en 2019, l’entreprise étant toujours à la recherche d’un terrain pouvant accueillir ce projet baptisé MÉTRO, «l’idéal serait une localisation au-dessus d’une station de métro actuelle».


Photo courtoisie

Un hôtel historique

De wagons de métro, les voitures se transformeront en suites d’hôtel, voici le #ProjetOrangeMTL de Benjamin Van Den Eede, designer et fondateur de BV Design. Chaque suite de 400 pieds carrés comprendra une salle de bain, un coin chambre avec garde de robe et un espace pour le salon. L’hôtel de 10 étages comportera 330 suites, soit 330 wagons, le tout enfermé dans un énorme bloc de verre, un projet à plus de 60 M $. «Chaque suite sera décorée par un designer québécois tout en respectant l’Histoire, on aura une ambiance des années 60 au rez-de-chaussée et la décoration sera de plus en plus moderne au fil des étages avec une discothèque et un restaurant sur le toit», précise M. Van Den Eede.


Photo courtoisie

Un Festival Métro, à temps pour le 375e

À l’image de Montréal, rebaptisée «la ville des festivals», de jeunes entrepreneurs réunis sous le Collectif Créatif et l’entreprise Evenmã souhaitent transformer trois wagons en «œuvre d’art visuelle et musicale» pour célébrer le 375e de Montréal. Dès 2018, ces wagons deviendront ambulants afin de célébrer le Festival Métro dans différents parcs de la métropole.


Photo courtoisie

Un espace culturel

Avec le bâtiment MR-63, du nom des voitures, deux frères ont imaginé ce qui deviendra «la nouvelle icône de Montréal», espèrent-ils. Un bâtiment vitré, construit à partir de 8 wagons, comprenant un bar café au rez-de-chaussée et un espace d’expositions-galeries à l’étage, partiellement consacré au métro de Montréal. «On veut que ce soit un lieu de culture et de créativité qui représentent les Montréalais», affirme Frédéric Morin-Bordeleau, rappelant que les œuvres et les produits proviendront de fournisseurs et d’artistes locaux. Ce projet estimé à 3,5 M $.