/news/transports
Navigation

Deux viaducs neufs démolis

Ottawa a fait reconstruire deux bretelles pour 5,6 M$ en 2013 avant de les démolir la semaine dernière

Coup d'oeil sur cet article

Le fédéral a construit à Montréal deux viaducs de 5,6 M$ conçus pour durer 75 ans avant de les faire détruire trois ans plus tard parce qu’ils ne seront finalement pas nécessaires, a appris Le Journal.

La semaine dernière, le consortium qui construit le nouveau pont Champlain a démoli deux bretelles de l’autoroute 15 nord près de L’Île-des-Sœurs dans le cadre du réaménagement majeur du boulevard Gaétan-Laberge.

Or, les importantes structures routières détruites par le consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL) venaient tout juste d’être reconstruites en 2013 pour la coquette somme de 5,6 M$ par l’ancien propriétaire, la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI).

Pire encore: lorsque les travaux ont été planifiés en 2010, PJCCI a décidé de remplacer les deux voies en fin de vie utile par des viaducs pouvant être élargis ou rapetissés au besoin avec l’espoir de pouvoir éviter leur démolition.

Toutefois, SSL a finalement décidé de créer un aménagement sans structures aériennes et les a rasées sans l’intention de les reconstruire.

«On avait des indices que le corridor serait reconfiguré et élargi, donc on a construit les viaducs de façon à ce qu’on puisse ajouter des poutres et élargir la structure afin d’offrir plus de flexibilité [...] On l’a construit avec une durée de vie de 75 ans, et on ne prévoyait pas que la structure serait détruite», explique la porte-parole de PJCCI, Julie Paquet.

 

AVANT
Deux viaducs flambant neufs de l’autoroute 15 Nord, construits au coût de 5,6 M$ en 2013, ont été détruits le 7 juillet dernier. Ci-dessus, on voit le boulevard Gaétan-Laberge en 2015 qui était traversé par les deux structures neuves. En dessous, le même endroit en date du 13 juillet dernier, où les viaducs ont disparu.
Photo google maps
Deux viaducs flambant neufs de l’autoroute 15 Nord, construits au coût de 5,6 M$ en 2013, ont été détruits le 7 juillet dernier. Ci-dessus, on voit le boulevard Gaétan-Laberge en 2015 qui était traversé par les deux structures neuves. En dessous, le même endroit en date du 13 juillet dernier, où les viaducs ont disparu.
APRÈS
PHoto Benoît pelosse

Impossible à maintenir

Pourquoi ne pas avoir simplement prolongé la vie des viaducs existants en attendant de connaître les plans du nouveau pont Champlain?

Parce que PJCCI avait épuisé toutes les possibilités de réparation et devait absolument remplacer les voies afin de s’assurer qu’elles étaient toujours sécuritaires pour les automobilistes, indique la porte-parole.

«On avait déjà remplacé un total de 29 poutres sur ces deux viaducs et la voie principale à côté au cours des années précédentes pour allonger leur durée de vie. Mais rendu en 2010, c’était évident qu’il fallait les reconstruire selon Infrastructures Canada, qui pilote aussi la reconstruction du nouveau pont», dit Mme Paquet.

Celle-ci a également fait savoir que SSL n’existait même pas au moment de prendre la décision de reconstruire les viaducs. Donc il aurait été impossible de la consulter avant.

Nouveaux liens autoroutiers

De son côté, la porte-parole du constructeur du nouveau pont promet que la nouvelle forme que prendra le secteur à la fin des travaux l’an prochain va «améliorer» la circulation malgré le gaspillage de deux structures flambant neuves.

«Le plan de réaménagement du secteur Gaétan Laberge ne prévoit pas de structures aériennes de remplacement pour les viaducs, mais plutôt des liens autoroutiers qui vont se connecter au nouveau boulevard urbain», explique Annie-Claire Fournier.

 

Construits et aussitôt démolis

 

Une portion neuve de l’échangeur Dorval détruite
 
L’interminable reconstruction de l’échangeur Dorval a connu un autre raté en mai dernier, lorsque le ministère des Transports a révélé qu’il devrait détruire une partie d’une bretelle flambant neuve pour finalement achever les travaux d’ici la fin de 2018. Après cinq ans de négociations, le MTQ n’avait pas réussi à convaincre les entreprises ferroviaires de lui laisser construire un pilier pour le pont des voies ferrées qu’il enjambe.
 
Le boulevard Saint-Laurent éventré deux fois
 
La vaste reconstruction des infrastructures du boulevard Saint-Laurent avait causé tout un émoi chez les résidents et commerçants du secteur en 2008. Alors que l’important chantier était presque terminé, Gaz Métro a annoncé qu'il devrait rouvrir les trottoirs et la chaussée à une quarantaine d'endroits pour réparer ses propres 
conduites.
 
Des pavés refaits trois fois
 
La Ville de Montréal a dû refaire trois fois plutôt qu’une des pavés fraîchement installés sur la rue Sainte-Catherine, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Dominique, dans le cadre de la réfection majeure du Quartier des spectacles en 2011.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.