/news/currentevents
Navigation

Traite de personnes: 2 Montréalais accusés à Toronto

Traite de personnes: 2 Montréalais accusés à Toronto
Photo courtoisie, POLICE DE TORONTO

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Deux Montréalais font face à 17 chefs d'accusation en lien avec la traite des personnes. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé une jeune femme de Montréal et de l’avoir entraîné dans le commerce du sexe, à Toronto.

TORONTO – Deux Montréalais font face à 17 chefs d'accusation en lien avec la traite des personnes. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé une jeune femme de Montréal et de l’avoir entraîné dans le commerce du sexe, à Toronto.

Les deux hommes, Nestor Pintoschew, 27 ans, et François Kesly, 25 ans, ont été arrêtés vendredi par la police de Toronto.

Le corps policier allègue que la jeune femme de 19 ans a rencontré l’un des suspects sur Snapchat en mars dernier. Ils auraient ensuite commencé une relation.

«Au bout d’un mois, le suspect a dit à la femme qu'il avait dépensé tout son argent sur elle et qu’elle lui devait maintenant remboursé l'argent qu'il avait dépensé», selon la police.

Les autorités allèguent que l'homme a ensuite forcé la femme à travailler comme escorte dans de nombreux hôtels, de façon à rembourser tout l’argent. Il l’aurait été emmené la présumée victime à Toronto.

Selon les enquêteurs, l'homme a pris des photographies de la femme dans différentes positions, aurait fait des publicités pour ensuite les afficher sur un site internet d'escorte.

En outre, l’homme aurait agressé à plusieurs reprises la femme au cours de cette période. Il lui aurait également montré une arme à feu, la menaçant de la tuer, elle et sa famille, si elle est avertissait les autorités.

Un deuxième homme aurait réservé des chambres d'hôtel pour la femme et les deux hommes se divisaient les bénéfices réalisés, allègue la police.

Vendredi dernier, l’homme aurait agressé la femme tout en conduisant au centre-ville de Toronto. Cette dernière se serait enfuie et aurait contacté les policiers d’un magasin.

Les deux hommes ont comparu samedi devant un tribunal de Toronto et les enquêteurs craignent d’ailleurs qu’il y ait d’autres victimes.