/misc
Navigation

Un party réussi

Coup d'oeil sur cet article

Marie-Mai, accompagnée d'Ariane Moffatt, et le groupe canadien Walk off the Earth se sont succédé jeudi soir sur l'immense scène installée au milieu du Stade olympique pour le grand spectacle multimédia soulignant le 40e anniversaire des Jeux olympiques de Montréal de 1976.

Près de 25 000 personnes étaient attendues dans le stade, dont les 3700 athlètes des Jeux du Québec, qui se déroulent à Montréal jusqu'au 25 juillet, installés au parterre.

La soirée s'est ouverte avec un groupe de danseurs autochtones, dont les chants traditionnels étaient soutenus par une musique techno, avec des images de nature sauvage et de rites amérindiens sur le grand écran qui servait de fond de scène.

La mise en scène étant assurée par le danseur et chorégraphe Nico Archambault, on a ensuite eu droit à plusieurs tableaux évoquant notamment la construction de Montréal et des infrastructures olympiques, exécutés par une douzaine de danseurs.

La flamme rallumée

La flamme a alors fait un retour dans l'enceinte du stade et une vasque symbolique a été allumée par Tricia Smith, championne olympique et membre canadienne du Comité international olympique (CIO), et Stéphane Préfontaine, qui avait allumé la vasque olympique en 1976.

Après un trop long discours de Steve Sieber, directeur général des sports du comité organisateur de 1976, la reine des Jeux de Montréal, Nadia Comăneci, qui assistait à la soirée en compagnie d'une dizaine d'athlètes olympiques, est montée sur scène. «Je suis très heureuse d'être avec vous ce soir pour cet anniversaire, a-t-elle annoncé dans un français parfait, sous les cris de la foule. Je garde un merveilleux souvenir des Jeux de Montréal.»

Place à la musique

Le groupe canadien Walk off the Earth, mené par Sarah Blackwood et Ryan Marshall, est ensuite monté sur scène pour interpréter quelques chansons qui ont fait leur succès, dont Sing It All Away, et leurs reprises des chansons Happy et Hello. Ils se sont même risqués à une reprise en français un peu hasardeuse de la chanson Les Champs-Élysées de Joe Dassin.

Le niveau sonore a monté d'un cran lorsque Marie-Mai est finalement apparue sur scène. En grande forme, elle a commencé sa prestation avec Je reviens, avant de continuer avec quelques-uns de ses succès comme Cobra, Ne m'écoute pas ou Emmène-moi.

La foule était en liesse, malgré un son toujours difficile à maîtriser dans le stade. Plus tard, Ariane Moffatt a rejoint Marie-Mai sur scène pour interpréter deux chansons avec son amie.