/finance
Navigation

La Coupe Rogers produit des millions $ en retombées

L’événement a permis d’accroître le PIB du Québec de 18,1 M$ en 2013

SPO-COUPE-ROGERS
Photo d'archives, Agence QMI Ottawa et Québec enregistrent des recettes fiscales importantes chaque année, grâce à la tenue de la Coupe Rogers.

Coup d'oeil sur cet article

L’édition montréalaise de la Coupe Rogers génère des retombées économiques qui se chiffrent à plusieurs dizaines de millions, en seulement quelques jours.

À lui seul, l’événement, qui démarre aujourd’hui, a permis d’accroître le PIB du Québec de 18,1 millions $ en 2013, selon des données de Tennis Canada, l’organisateur de la compétition, compilées par Tourisme Montréal.

«La Coupe Rogers est un événement majeur à Montréal. Elle attire beaucoup de touristes centrés, des gens qui viennent à Montréal uniquement parce que l’événement a lieu», a commenté Pierre Bellerose, vice-président de Tourisme Montréal, en entrevue à TVANouvelles.ca.

Il y a quelques années, une autre étude, réalisée par le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), chiffrait les retombées économiques de l’événement à 28 millions $, en incluant les dépenses des Québécois, des visiteurs hors Québec en plus du budget de fonctionnement de la Coupe Rogers. Le document du RÉMI est daté de 2007.

Ottawa et Québec enregistrent des recettes fiscales importantes chaque année, grâce à la tenue de la compétition. Les deux échelons de gouvernement se sont partagé pas moins de 2,25 millions $ en 2013, 600 000 $ pour Ottawa et 1,65 million $ pour Québec, toujours selon les données de Tennis Canada.

De plus, pas moins de 164 emplois seraient soutenus ou créés par l’événement.

Des milliers de spectateurs

L’été dernier, plus de 207 000 spectateurs ont assisté aux matchs de la Coupe Rogers, au Stade Uniprix.

Il s’agissait d’une progression de 14 % par rapport à l’édition 2014. Traditionnellement, les matchs des hommes attirent plus de spectateurs que ceux des femmes.

Les compétitions des femmes et des hommes sont présentées à Montréal chaque deux ans, en alternance avec Toronto, où se déroule aussi la Coupe Rogers. Du 22 au 31 juillet, ce sont les matchs des femmes qui auront lieu à Montréal cette année.

Par rapport à 2013, année où les hommes jouaient à Montréal, l’assistance montréalaise a bondi de 3,7 %, lors de l’édition 2015. Selon Tennis Canada, 30 % des spectateurs ne proviennent pas de la région de Montréal.

À la télévision

La Coupe Rogers remporte aussi un grand succès à la télévision. En 2013, la diffusion internationale du tournoi des hommes a rejoint plus de 47 millions de téléspectateurs sur la planète, dont 4,7 millions au Canada.