/news/green
Navigation

La température la plus élevée jamais enregistrée sur la planète l'a été jeudi au Koweït (et le lendemain en Irak)

La température la plus élevée jamais enregistrée sur la planète l'a été jeudi au Koweït (et le lendemain en Irak)
AFP

Coup d'oeil sur cet article

 

S'il y a une raison pour les Québécois de ne pas se plaindre de la chaleur et de l'humidité vendredi, malgré l'avis en ce sens d'Environnement Canada, c'est qu'il a fait plus chaud ailleurs dans le monde. Beaucoup plus chaud.

À Mitribah au Koweït, il a fait 54 ̊C (129,2°F) selon une mesure préliminaire prise jeudi, un record pour l'endroit. Vendredi, la ville de Bassorah, en Irak, cuisait aussi sous cette même température, là aussi du jamais senti, annonce le site d'informations météorologiques Weather Underground.

Si ces records devaient être officialisés, il s'agirait des températures les plus élevées jamais enregistrées sur Terre (en dehors de la bien nommée Vallé de la mort, en Californie).

Selon Weather Underground, ces probables records absolus ont pour seule concurrence une mesure prise dans le désert israélien en 1942, mais dont l'authenticité a été remise en question depuis plusieurs années.

En fait, tout le Moyen-Orient est sous l'emprise depuis plusieurs jours d'une vague de chaleur pratiquement sans précédent, affirme Weather Underground. Le gouvernement irakien a même annoncé un congé national de deux jours, jeudi et vendredi, afin de permettre à la population de se soulager de ces températures record, indique l'Agence France Presse.

La carte des températures enregistrées jeudi témoigne de la torridité de l'air dans ce coin du monde. Pour le célèbre climatologue Micheal Mann, de l'Université de Pennsylvanie, cette poussée du calorifère naturel a de quoi donner des sueurs à quiconque s'inquiète de l'avenir de la planète.

La journée la plus chaude sur Terre daterait de 1913 dans la fameuse Vallée de la mort en Californie, où, selon les registres officiels, le mercure a grimpé à un bouillant 134,1 ̊F (ou 56°C). Toutefois, ce record est l'objet d'un chaud débat entre météorologues et historiens en météorologie, puisque les équipements de mesure de l'époque manquaient de précision. Selon l'historien de Weatherundergroud, Christopher C. Burt, ce record n'est pas valide et il aurait fait plus frais que mesuré cette journée-là.

Il propose plutôt le record de 2013, où, justement, le mercure avait atteint 129,2°F (ou 54°C) dans la Death Valley (photo officielle de la station météo de Creek Ranch ci-bas)

Vendredi, par contre, c'était déjà beaucoup plus frais à Mitribah, alors que le mercure indiquait 44°C (48 avec l'humidex en soirée). Une petite laine était de rigueur? Non.