/sports/rio2016
Navigation

L’entraînement du... mental!

Josée Bélanger
Photo Postmedia Net, Carmine Marinelli Josée Bélanger

Coup d'oeil sur cet article

Participer à un tournoi de soccer aux Jeux olympiques exige aussi un entraînement mental. Oui, oui, un entraînement mental!

La journée de la fête du Canada coïncidait avec le début d’une importante phase de préparation de notre équipe canadienne, du 1er au 13 juillet, à Vancouver. En plus des séances intenses en salle de musculation, des entraînements techniques et tactiques, et des réunions pour analyser et étudier les styles de jeu de nos adversaires, nous avons aussi exercé notre cerveau.

Le psychologue sportif de l’équipe nous branche des électrodes sur des régions cibles de la tête avant de nous soumettre à des jeux vidéo. Incroyable jusqu’où nous entraîne la technologie d’aujour­d’hui!

On joue à des jeux de cour­se, avec des autos ou des animaux marins. L’objectif consiste à demeurer concentrée le plus possible sur la tâche et à contrôler nos émotions malgré les nombreux obstacles. Il faut surtout éviter de s’emporter et de se fâcher. Savoir se contrôler, atteindre une grande capacité de concentration et gérer ses frustrations pourra ensuite s’appliquer en situation de match, face à l’adversité.

Vive la France !

Nous quittons la France aujour­d’hui après 11 jours comme dernière étape de notre préparation avant notre départ pour Rio.

Notre première journée à Paris a servi à récupérer du vol de neuf heures et demie depuis Vancouver et à s’ajuster au décalage horaire. Aussi bien se changer les idées après notre camp intensif à Vancouver!

Nous avons pris un bateau sur la Seine pour apprécier les nombreux monuments historiques. Comme de véritables touristes avec une carte touristique à la main, nous avons marché vers les sites incontournables de l’Arc de triomphe, la cathédrale Notre-Dame et, bien sûr, la précieuse dame de fer, la tour Eiffel, où nous sommes montés jusqu’au deuxième étage pour admirer la vue. Pour con­clure, il fallait respecter la bonne vieille habitude française et dîner dans une crêperie près des Champs-Élysées!

À la suite de cette journée inoubliable, nous étions de retour au travail. À notre routine d’entraînement, il y avait deux matchs amicaux contre la Chine et la France, deux équipes qui participeront également au tournoi olympique.

Pas de cérémonie

Nous prévoyons arriver à Rio demain. Nous passerons les deux premières journées au Village olympique pour recevoir nos vêtements aux couleurs du Canada et explorer les installations.

Mais impossible pour nous de participer à la cérémonie d’ouverture le vendredi 5 août. Nous partirons déjà pour São Paulo en prévision de notre premier match, le 3 août, contre l’Australie, 5e au classement mondial, suivi de celui du 6 août contre le Zimbabwe (93e au monde). Puis, le premier tour se terminera contre la puissante équi­pe alle­mande (2e au monde) le 9 août à Brasilia.

Au terme de notre séjour de quatre semaines au Brésil, nous saurons alors dans quel état d’esprit nous assisterons à la cérémonie de fermeture.

Aujourd’hui, nous sommes à 10 jours de notre premier match aux Jeux olympiques. #RoadToRio!

– Propos recueillis par Alain Bergeron