/lifestyle/health
Navigation

Les boissons en vogue sous la loupe

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

En saison estivale, il est important de boire davantage afin de compenser les pertes hydriques. Si l’eau demeure une option de choix, d’autres breuvages gagnent en popularité. Qu’en est-il de ces options?

Quelques boissons populaires au banc d’essai

Eau de coco Zico

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

L’eau de coco, à ne pas confondre avec le lait de coco, est naturellement présente dans la noix de coco. Beaucoup moins sucrée qu’un jus ou une boisson gazeuse, l’eau de coco est riche en potassium. Une tasse (250 ml) d’eau de coco renferme autant de potassium qu’une banane. Elle contient 45 calories et 9 g de sucres.

Mon opinion: Si le marketing autour de cette boisson stipule qu’elle convient tout à fait aux sportifs, sa faiblesse en sodium (70 mg par 250 ml) n’en fait pourtant pas une boisson de réhydratation idéale. Son goût ne plaît pas à tous. Attention aux versions assaisonnées ou avec pulpe, ou encore aux jus de noix de coco qui sont, quant à eux, ajoutés de sucre.

Eau d’érable pure Necta

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

Les produits issus des érables québécois sont prisés. Plus récemment commercialisée, l’eau d’érable, de la sève d’érable pure, semble vouloir se tailler une place auprès des autres boissons. L’eau d’érable pure et biologique Necta renferme 30 calories et 7 g de sucres par emballage de 330 ml. Pour une même portion, elle apporte 55 mg de sodium.

Mon opinion: Si on la compare à l’eau de coco et au kombucha, l’eau d’érable a l’avantage d’être moins sucrée. Sa teneur en sodium, inférieure à celle de l’eau de coco, est trop faible pour en faire une bonne boisson de réhydratation. On aime sa saveur délicate d’érable et le fait que sa teneur en sucre soit relativement faible.

Le Grand Touski, la nouveauté de Chartier

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

On sait que les vins préférés des Québécois sont très sucrés. Dommage, car certains apportent jusqu’à 18 g de sucres résiduels par litre. Dans ce contexte, on apprécie les vins secs, lesquels répondent aux normes de l’Office international de la vigne et du vin avec un taux de sucres résiduels inférieur à 4 g par litre. Le nouveau vin de François Chartier n’apporte que peu de sucres, soit 1,1 g par litre. Il est en vente chez IGA.

Mon opinion: J’aime les vins secs et le ­palais des Québécois devrait s’habituer à prendre des vins moins sucrés. Avec moins de 2 grammes de sucres résiduels/litre, les 20 vins de Chartier sont tous qualifiés de secs. On aime!

Rise Kombucha

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

Boisson fermentée à base de thé, le kombucha est très en vogue. Le côté pétillant du kombucha est dû à la fermentation de la culture de kombucha avec les sucres ajoutés. Source négligeable de vitamines ou de minéraux, le kombucha contient, par demi-bouteille (207 ml), 31 calories et 7 g de sucres.. Le kombucha renferme des bactéries et des levures vivantes.

Mon opinion: Amateurs de breuvage pétillant? Le kombucha peut constituer une alternative intéressante aux boissons gazeuses. Pour une même portion, le kombucha apporte trois fois moins de sucres. Personnellement, j’aime beaucoup son goût. Si certains lui attribuent des vertus thérapeutiques, les preuves scientifiques manquent encore à l’appui.

Une nouvelle bière sans alcool

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

Composée des mêmes ingrédients que la version alcoolisée, la bière Budweiser Cuvée Prohibition vient d’être lancée sur le marché. Faite avec moins d’une cuillère à thé de sucre, elle est rafraîchissante et convient aux femmes enceintes et aux chauffeurs désignés.

Mon opinion: J’aime les alternatives sans alcool qui permettent de festoyer avec une boisson rafraîchissante. Cette bière apporte 140 calories et 35 g de glucides. Si on surveille son poids ou sa glycémie, la modération reste de mise.

De nouvelles venues dans le marché des boissons énergisantes

Eau Énergie Guru

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

Eau gazéifiée infusée de thé vert, l’eau Énergie Guru apporte 100 mg de théine par bouteille, soit l’équivalent d’un café. Biologique, sans calories ni sucres, elle contient plutôt deux édulcorants (le stévia et l’érythritol).

Mon opinion: Je suis contre les boissons énergisantes, surtout chez les jeunes. Pour les consommateurs de ce type de boissons, celle-ci se démarque toutefois des autres. J’aurais toutefois préféré qu’elle ne contienne aucun succédané de sucre.

YuLife

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo courtoisie

Sans agent de conservation et sans sucres ajoutés, la boisson québécoise Yulife affiche une liste d’ingrédients plutôt épurée. Le breuvage est exempt de caféine. Les concepteurs de ce breuvage misent plutôt sur la présence du ginseng (600 mg par 350 ml) et de l’argousier, petit fruit riche en vitamines et en antioxydants, pour offrir l’effet stimulant recherché par les consommateurs. Une bouteille de 350 ml renferme 120 calories, 21 g de sucres et 70 % de vitamine C.

Mon opinion: j’aime beaucoup que l’argousier, un petit fruit méconnu du Québec, soit mis en vedette dans une boisson. Quant au ginseng, si la pharmacopée ­chinoise vante énormément ses vertus, la science reconnaît encore peu ses effets réels sur l’énergie. Aussi, bien que le sucre provienne du fruit, rappelons qu’on conseille de ne pas boire plus de 125 ml de jus de fruits par jour afin de contrôler son apport en sucres. Cette boisson est alors préférable chez les sportifs.

Éloge à l’eau... plate !

Les boissons en vogue sous la loupe
Photo Fotolia

Exempte de calories et de sucres ajoutés, l’eau demeure encore un allié de taille à l’hydratation. Désaltérante à souhait, on peut la revamper en lui ajoutant des tranches de concombre ou des tranches de fraises bien de chez nous. Assurément, la boisson santé par excellence!