/sports/tennis
Navigation

La logique respectée

Coup d'oeil sur cet article

Éplorés par l’absence de la première joueuse mondiale Serena Williams, les organisateurs de la Coupe Rogers peuvent au moins se consoler à l’idée que les trois têtes de série à l’affiche hier au stade Uniprix ont toutes remporté leur match de premier tour.

En début de soirée, la vétérane ­australienne Samantha Stosur a vaincu la Britannique Heather Watson en deux manches de 7-5 et 6-3. La loi de la moyenne a joué contre la perdante, qui a offert 15 balles de bris à son ­opposante.

L’Australienne a capitalisé à cinq ­occasions.

«J’ai pu la déborder sur son revers et j’ai assez bien servi dans l’ensemble, a indiqué la 13e favorite du tournoi en conférence de presse. Elle n’a pas pu dicter le jeu au retour très souvent. Si je frappais bien la balle, j’étais en bonne position pour gagner le point. Ses premiers services étant très bons, j’ai voulu saisir toutes les opportunités sur ses deuxièmes.»

À l’image des autres athlètes en action au cours de la journée, Stosur a dû composer avec la pluie, celle-ci l’ayant contrainte à demeurer plusieurs heures dans ses quartiers.

«C’est difficile de trouver le rythme et la bonne énergie quand on attend trop longtemps. Je ne peux pas être immobile de manière prolongée. Dans le cas contraire, je m’endors! Il a fallu que je bouge en m’échauffant en attendant que la rencontre précédente se termine.

«Mais c’est le même problème pour les deux joueuses. Au moins, je suis satisfaite de mon niveau de jeu et ­heureuse d’avoir gagné en deux sets.»

Balade au parc Jarry

Après avoir patienté de longues heures dans le vestiaire, la Tchèque ­Petra ­Kvitova, 17e favorite, n’a pas lésiné sur le court central, sur lequel elle a passé 59 petites minutes, le temps de liquider la ­pauvre Polonaise Magda ­Linette 6-1 et 6-2.

De son côté, l’Ukrainienne Elina ­Svitolina a lessivé la qualifiée américaine Jennifer Brady 6-2 et 6-4 en dépit des huit as claqués par celle-ci. L’Européenne, qui pourrait affronter Françoise Abanda au tour suivant, a néanmoins profité des six doubles fautes de la joueuse de la Pennsylvanie. Abanda croisera le fer avec la

17e tête de série si elle parvient à vaincre la ­Chinoise ­Saisai Zheng, aujourd’hui.

Enfin, la Portoricaine Monica Puig a été surprise 3-6, 6-4 et 6-2 par Naomi Broady, du Royaume-Uni.