/news/currentevents
Navigation

L’UPAC perquisitionne encore à Terrebonne

L’UPAC perquisitionne encore à Terrebonne
Chantal Poirier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

L’unité permanente anticorruption (UPAC) est retournée à Terrebonne mardi pour mener des perquisitions dans le cadre de son enquête sur l’octroi des contrats publics, a appris Le Journal.

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) est retournée à Terrebonne mardi pour mener des perquisitions dans le cadre de son enquête sur l’octroi des contrats publics, a appris Le Journal.

Selon nos informations, les policiers ont perquisitionné à nouveau la maison de Daniel Bélec, qui est le chef de cabinet du maire Jean-Marc Robitaille.

C’est la deuxième fois en moins de deux semaines que les enquêteurs débarquent à la luxueuse résidence de Bélec. La dernière fois, le 13 juillet, une centaine de policiers avaient aussi visité la maison du maire Robitaille, ainsi que celle du directeur général Luc Papillon.

Les bureaux de la Régie d’aqueduc intermunicipale des Moulins (RAIM), ainsi que la résidence personnelle de son président Michel Morin, avaient également été ciblés par l’opération policière.

Depuis, le maire Robitaille a annoncé aux conseillers qu’il avait l’intention de rester en poste même s’il est visé par une enquête criminelle. Il a refusé d’accorder des entrevues, mais a déclaré dans un communiqué que «ça fait plus de dix ans que plusieurs rumeurs circulent et il est temps d’y mettre un terme».

Bélec est un ancien maire de La Plaine et est chef de cabinet du maire Robitaille depuis une quinzaine d’années.

Plus de détails à venir.