/news/health
Navigation

Vivre son adolescence avec la maladie de Crohn

Un Québécois ira dans un camp destiné aux jeunes aux prises avec cette affection en Nouvelle-Écosse

Pierre-Alexis Cadorette participera à un camp destiné aux adolescents atteints de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse. Sur la photo, Pierre-Alexis est accompagné de son chien Denis-Ray.
Photo courtoisie Pierre-Alexis Cadorette participera à un camp destiné aux adolescents atteints de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse. Sur la photo, Pierre-Alexis est accompagné de son chien Denis-Ray.

Coup d'oeil sur cet article

Atteint de la maladie de Crohn depuis deux ans, un jeune ado de Saint-Lambert-de-Lauzon s’apprête à décoller pour une semaine bien spéciale en Nouvelle-Écosse. Il est un des trois Québécois sélectionnés pour participer au camp Got2Go, destiné aux jeunes affectés par cette maladie.

Situé à Brigadoon Village, en Nouvelle-Écosse, le camp Got2Go accueillera cette année seulement 20 adolescents du Québec et de l’Ontario, dont Pierre-Alexis Cadorette, un garçon de 12 ans, atteint de la maladie de Crohn depuis maintenant deux ans.

Ce mal, qui cause une inflammation et une ulcération de l’appareil gastro-intestinal, a pour symptômes des douleurs abdominales, des hémorragies internes, de la fatigue et des diarrhées urgentes et prolongées.

Aucun traitement

Malheureusement, il n’existe pas de traitement pour cette maladie, bien qu’elle puisse être contrôlée grâce à des médicaments.

En plus d’une semaine d’activités diverses, le camp offre aux jeunes la possibilité de rencontrer d’autres enfants atteints de la même maladie chronique.

«C’est une bonne occasion de voir comment les autres jeunes se débrouillent avec cette maladie, remarque le principal intéressé. C’est très rare que je voie d’autres enfants ayant la même maladie que moi.»

Pierre-Alexis avoue également avoir très hâte de profiter du lac situé près des installations du camp.

Maude Cadorette, la mère du jeune garçon, est rassurée de voir que Pierre-Alexis sera bien encadré lors de cette semaine puisqu’il y aura en tout temps des infirmières sur place et des nutritionnistes pour superviser les menus.

Une maladie chronique

Maude Cadorette, la mère du jeune garçon, se souvient bien des premiers moments où la maladie de Crohn a été diagnostiquée chez son fils.

«Quand il est tombé malade, en 2014, Pierre-Alexis était tout le temps fatigué et il ne pouvait pas aller à l’école l’après-midi à cause de ça. Il ne faisait que dormir», explique Maude Cadorette.

D’autres symptômes ont suivi, tels que la diarrhée, des maux de ventre chroniques et même de l’anémie.

«Parfois, il avait les jambes toutes bleues et ses cheveux étaient grichous à cause de la maladie. Il avait aussi beaucoup d’arthrite au niveau des chevilles», souligne Mme Cadorette.

«J’avais constamment mal au ventre», se souvient Pierre-Alexis.

Heureusement, le traitement appliqué à Pierre-Alexis fonctionne très bien, selon sa mère.

«Depuis que je prends ces médicaments-là, je ne remarque même plus que j’ai la maladie», se réjouit le jeune garçon.

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse en chiffres :

  • Plus de 200 000 Canadiens en sont atteints
  • Chaque année, 9200 nouveaux cas sont diagnostiqués
  • Depuis 1995, le nombre de cas a doublé chez les jeunes de 10 ans et moins.
  • La plupart des personnes atteintes sont diagnostiquées entre 15 et 25 ans ou 45 et 55 ans.
  • Une personne sur 150 est atteinte de ces maladies au Canada.