/sports/rio2016
Navigation

Rio 2016: Malaise en France alors qu’un journaliste force une entrevue avec une escrimeuse en pleurs quelques instants après sa défaite

Coup d'oeil sur cet article

Décidément, les jeux de Rio sont riches en malaises pour les athlètes français.

Après la blessure incroyable du gymnaste Samir Aìt-Saïd, voici l’entrevue forcée de l’escrimeuse Lauren Rembi.

Ce samedi, l’athlète — qui en était à ses premiers Jeux — manquait de peu la troisième place du podium. Après avoir perdu un affrontement très serré — le score final: 15 à 13! — contre Sun Yiwen de la Chine, Rembi allait affronter un adversaire encore plus redoutable: le journaliste français André Garcia.

Quelques instants après son élimination, Rembi — en pleurs — est accostée par Garcia et son caméraman. Au cours de l’entretien, l’athlète — particulièrement émotive —, tente de se défiler, mais l’homme va jusqu’à la retenir par le poignet. Pour se justifier, le journaliste fait valoir que «c'est bien quand les athlètes sourient, c'est bien aussi quand ils pleurent.»

Un «pro» dans le domaine

L’Express, qui rapporte l’affaire, rappelle que Garcia est un abonné aux faux pas du genre.

Aux jeux de Sotchi, par exemple, le bonhomme avait agrippé une médaille par l’épaule en plus de l’apostropher pour une entrevue en direct.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.