/news/currentevents
Navigation

Accident sur le boulevard Laurier: l'identité de la victime maintenant connue

Accident sur le boulevard Laurier: l'identité de la victime maintenant connue
Photo Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau-né a été sauvé, mais il ne connaîtra pas sa mère, qui est décédée de manière tragique après avoir été fauchée par un véhicule sur le boulevard Laurier, mercredi matin.

La jeune maman de 27 ans, Marie-Pier Gagné, sortait d'un rendez-vous médical. Enceinte de 40 semaines, elle avait dépassé la date prévue pour son accouchement. Son conjoint devra bientôt rentrer seul à la maison avec son poupon, une fille. Le couple vivait ensemble au sud de Québec.

Sur les réseaux sociaux, ses proches exprimaient leur grande tristesse mercredi soir.

Accident sur le boulevard Laurier: l'identité de la victime maintenant connue
Photo Facebook


«Je n'ai pas seulement perdu une collègue de travail, mais une grande amie. Je veux te rendre un petit hommage ma belle Marie. Veille sur nous, sur ta petite princesse et toute ta famille», a notamment écrit une amie qui a accouché en juin.

Selon Marie-Ève Painchaud de la police de Québec, la victime se trouvait sur le terre-plein devant le CHUL au moment de l’impact.

Une voiture qui circulait en direction ouest a renversé la femme qui a été projetée violemment dans les airs.

Accident sur le boulevard Laurier: l'identité de la victime maintenant connue
Photo Agence QMI, Mathieu Bordage


Des agents de sécurité, un urgentologue et toute une équipe médicale ont tenté de secourir la maman déjà en arrêt cardiorespiratoire. Pour l'unité néonatale et le personnel de l'obstétrique, la survie de l'enfant à naître dépendait du nombre de minutes avant de pratiquer une césarienne d'urgence.

Le décès de la femme a été confirmé en après-midi. Son bébé se trouve dans un état stable, sous surveillance médicale.

Selon Jessica DeVarenne, une mère qui se trouvait dans le département de néonatalité, l’impact a été particulièrement violent.

«Ça s’est tellement passé vite. Elle a revolé dans les airs. Plein de membres du personnel ont lâché ce qu’ils faisaient pour aller au chevet de la dame», a-t-elle expliqué.

Victime d'un malaise

La police croit que le jeune conducteur du véhicule aurait possiblement eu un malaise avant de heurter la femme. L'hypothèse d'une crise d'épilepsie n'a pas été confirmée.

«L’enquête va déterminer les causes exactes de l’accident et la couleur du feu de circulation au moment de l’impact», a affirmé Marie-Ève Painchaud.

Accident sur le boulevard Laurier: l'identité de la victime maintenant connue
Photo Agence QMI, Mathieu Bordage


Deux autres collisions

Après la collision mortelle, le véhicule a poursuivi sa course jusqu'à l'intersection Laurier et Germain-des-Prés, avant de percuter deux autres voitures. Deux passagers ont subi des blessures mineures.

Des témoins ont rapporté avoir vu le conducteur accélérer avant l’impact. La vie de ce dernier n’est pas en danger.

Une question de minutes

  • Pour réaliser une césarienne péri-mortem (après la mort de la mère), le décès de la mère doit survenir quelques minutes avant l’acte médical.
  • Après 6 minutes de manque d’oxygène, il y a une possibilité de dégâts irréversibles pour l’enfant.
  • Après 10 minutes de manque d’oxygène, le taux de survie est grandement diminué.
  • S’il y a massage cardiaque, les chances de survie augmentent puisque la circulation augmente au niveau du placenta.
  • La limite pour la survie d’un bébé est de 26 semaines.

Source: Dr Bernard Mathieu, urgentologue et président de l’Association des médecins d’urgence du Québec

— Avec la collaboration de Jean-Nicolas Blanchet

Colère et incompréhension

Tu peux pas savoir comment tu vas me manquer.
— Émilie Marceau

J'ai le cœur serré et les larmes aux yeux. Lumineuse, douce, enjouée et positive Marie-Pier.
— Sylvie Grimard

La vie a enlevé une maman qui aurait été parfaite. Tu étais une personne merveilleuse.
— Mélissa Gagnon Bélanger

C'est rare qu'une nouvelle me bouleverse autant.
— Olivia Roy