/travel/destinations
Navigation

5 choses que l’on préférerait ne pas savoir sur les voyages

Une valise est perdue toutes les secondes dans le monde.
photo d’archives Une valise est perdue toutes les secondes dans le monde.

Coup d'oeil sur cet article

Avions, bateaux, taxis, hôtels, voici 5 infos à donner froid dans le dos. Vous ne verrez plus jamais les voyages de la même manière...

1- Tous les bateaux de croisière ­possèdent une morgue. Les statistiques recensent en moyenne 200 morts par an en croisière. C’est pour cela que tous les navires disposent d’une cabine-morgue où entreposer le corps en cas de décès d’un passager. Il existe également, sur la plupart des bateaux, d’autres cabines­­ spéciales transformées en chapelle­­, en prison, ou bien même en bloc opératoire.

2- Des armes sont régulièrement ­oubliées dans les hôtels. Ce sont les chargeurs de téléphone portable qui comptent parmi les objets les plus oubliés dans les chambres d’hôtel. Mais saviez­­-vous que les armes font également partie de la liste? La plupart du temps, il s’agit de pistolets et de munitions de ­policiers étourdis, mais une vieille épée traditionnelle Yakuza a également été ­retrouvée dans un hôtel d’Istanbul­­, en Turquie.

3- Un bagage est perdu toutes les ­secondes dans le monde. 34 millions de valises sont perdues dans le monde chaque année, soit plus d’une par seconde. D’ici 2019, le nombre de passagers dans les avions devrait atteindre plus de 4 milliards par an, ce qui pourrait faire grimper le nombre de valises perdues à 70 millions. La plupart des bagages égarés sont toutefois retrouvés.

4- Le commandant de bord a le droit de vous faire débarquer­­ de l’avion. Les compagnies aériennes­­ ne plaisantent pas avec la sécurité­­ dans les airs. C’est le cas lorsqu’un passager saoul, agressif ou encore en pleine crise psychotique présente un risque pour les autres passagers ou pour lui-même. Dans ce cas, le commandant de bord peut décider de le faire débarquer­­ de l’avion avant le décollage ou bien de demander l’intervention de la police après l’atterrissage.

5- Les lumières tamisées sont destinées à vous préparer à une éventuelle évacuation. Outre le repos des passagers, les lumières tamisées dans la cabine d’un avion au décollage et à l’atterrissage de nuit permettent d’habituer les yeux à l’obscurité en cas d’évacuation. Il est aussi recommandé d’ouvrir les stores des hublots pour faciliter­­ l’intervention des secours à bord en cas d’urgence.