/news/society
Navigation

Anonymous s’attaque au site de l’Association des firmes de génie-conseil du Québec

Le collectif de pirates informatiques dénonce les scandales de corruption

Le visage de Guy Fawkes, symbole du groupe Anonymous, est apparu sur le site de l’Association des firmes de génie-conseil. Des noms de dossiers ont aussi été remplacés par des termes faisant allusion au scandale de corruption comme «fraude», «détournement de fonds» «appels d’offres truqués».
captures d’écran Le visage de Guy Fawkes, symbole du groupe Anonymous, est apparu sur le site de l’Association des firmes de génie-conseil. Des noms de dossiers ont aussi été remplacés par des termes faisant allusion au scandale de corruption comme «fraude», «détournement de fonds» «appels d’offres truqués».

Coup d'oeil sur cet article

Le collectif Anonymous a piraté mardi le site de l’Association des firmes de génie-conseil du Québec qui n’a pas été impressionnée par les prouesses des pirates.

«Les firmes de génie du Québec ont volé des milliards de dollars aux Québécois. Il est maintenant temps de rembourser», pouvait-on lire sur le site de l’association où un visage de Guy Fawkes, le symbole d’Anonymous, s’était invité sur la page d’accueil. L’attaque a duré environ 5 heures.

«Votre site a été piraté non pas par notre si grande compétence, mais bien par votre incompétence crasse, votre propension à tourner les coins ronds, à faire les choses à peu près», ajoutait le groupe de pirates.

Comme l’a souligné le président de l’association, André Rainville, son site est hébergé par une compagnie extérieure.

Les pirates n’ont donc pas eu accès à ses bases de données.

«On a fait des vérifications avec ce fournisseur qui nous a assuré qu’il ferait des recherches pour identifier des failles et les corriger», a expliqué M. Rainville.

Cette firme montréalaise, Funio, n’a pas rappelé Le Journal.

Le président de l’association ajoute que son site ne comportait que des informations publiques.

«Ce n’est pas un fait d’armes pour ces pirates, la protection [du site] est proportionnelle à l’association représentée et on ne peut pas investir des fortunes», a-t-il dit au sujet de la sécurité.

« Le voleur et le complice »

«Vos amis les libéraux du Québec vous ont aidé à obtenir des montants frauduleusement tel qu’il a été permis de l’apprendre lors de la commission Charbonneau», accuse Anonymous.

M. Rainville croit que ces questions ont déjà été traitées par la commission d’enquête et que des solutions ont été mises en place ou le seront sous peu.

Il cite notamment le programme de remboursement volontaire et la surveillance exercée par l’Autorité des marchés financiers.

Le visage de Guy Fawkes, symbole du groupe Anonymous, est apparu sur le site de l’Association des firmes de génie-conseil. Des noms de dossiers ont aussi été remplacés par des termes faisant allusion au scandale de corruption comme «fraude», «détournement de fonds» «appels d’offres truqués».
Capture d'écran

Rien de nouveau

«On appuie ces solutions et on veut collaborer pour tourner la page sur cet acte malheureux», a affirmé M. Rainville.

Il dit aussi croire à l’importance des dénonciations, mais le présent acte de piratage n’apporte aucun fait nouveau, selon lui.

«On peut tirer des leçons du passé sans porter un regard accusateur sur l’ensemble de travailleurs de cette industrie», insiste-t-il.

En après-midi, le site de l’association était revenu à la normale.

L’été dernier, le groupe Anonymous avait revendiqué une attaque contre le site de la Gendarmerie royale du Canada.

Le site avait été affecté par une panne pendant quelques heures.