/24m/job-training
Navigation

Après des études au Québec, pourquoi ne pas y rester pour travailler?

Après des études au Québec, pourquoi ne pas y rester pour travailler?
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Après s’être établis au Québec le temps d’un stage ou d’un échange étudiant, de nombreux étrangers ont la piqûre! Ils se plaisent au Québec et désirent y revenir. Certains retournent d’ailleurs y compléter un diplôme ou un certificat. Pour certains, il s’agit surtout d’une aventure de jeunesse ou d’une expérience à saveur internationale pouvant être ajoutée à leur CV. Ils retourneront donc, une fois leur aventure terminée, dans leur pays d’origine pour continuer leurs études ou trouver du travail. Certains par contre en viennent à se sentir chez eux au Québec, à voir Québec ou Montréal comme leur ville adoptive, leur nouveau chez-soi. Les visages inconnus sont devenus familiers, les connaissances, elles, des amis. L’accent local a fini par laisser des traces dans leur façon de parler. Malgré l’hiver glacial québécois, ils ont su découvrir la chaleur humaine et l’accueil que beaucoup d’étrangers disent trouver chez nous. Si ces gens se sentent bien ici, pourquoi n’y resteraient-ils pas? Est-il à ce point difficile pour un étudiant étranger de s’établir de façon permanente dans notre pays, ou encore plus précisément, dans notre province?

Malgré une baisse remarquable du nombre d’étudiants français au Québec due à l’augmentation des frais de scolarité demandés à ces derniers dans la dernière année, les statistiques concernant l’immigration française sont tout de même plutôt impressionnantes. Pour beaucoup de citoyens français, les possibilités d’emploi sont bien plus nombreuses ici que sur le vieux continent. Comme les formations données dans les écoles et les universités québécoises sont adaptées à la réalité du marché québécois, une formation complétée en entièreté au Québec est une excellente porte d’entrée pour ceux souhaitant y trouver un emploi. Un immigrant ayant acquis son diplôme au Québec est donc un candidat de premier choix pour les entreprises. Il améliore ses chances de trouver un emploi dans la belle province et par la même occasion d’obtenir un visa de travail pour rester ici à long terme.

Au Québec, des moyens autres que le visa de travail peuvent permettre d’obtenir le statut de résident permanent. Même sans emploi, une fois diplômée, une personne peut obtenir la résidence permanente en démontrant ses qualifications et en remplissant la demande pour obtenir un certificat de sélection du Québec (CSQ). Avec celui-ci, elle pourra poursuivre ses démarches au niveau fédéral. Une demande directe auprès du gouvernement fédéral est aussi possible, mais cela implique de vivre dans une autre province puisque le Québec ne choisit ses candidats que par le CSQ.