/24m/job-training
Navigation

Les effets du déclassement professionnel et la précarisation des immigrants

Les effets du déclassement professionnel et la précarisation des immigrants
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le déclassement professionnel est l’une des nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les immigrants nouvellement arrivés. Il consiste à occuper un poste qui n’est pas en lien avec les études effectuées ou à un salaire bien moins élevé qu’il ne devrait l’être.

Il n’est malheureusement pas rare de voir un ingénieur travailler comme chauffeur de taxi ou un scientifique embauché comme technicien en bureautique.

Les raisons peuvent être multiples :

* Aucune équivalence de diplôme pour les études effectuées dans le pays d’origine;

* Diplôme lié à un emploi faisant partie des professions réglementées;

* Pas de maîtrise de la langue du pays d’accueil;

* Faibles perspectives d’emploi dans le domaine de qualification;

* Discrimination.

Il est vrai que les procédures d’immigration coûtent cher, et qu’il est donc conseillé à toute personne souhaitant immigrer de trouver un travail le plus rapidement possible afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille sans avoir à vider son bas de laine.

Mais accepter un emploi moins rémunéré ou qui n’est pas lié à son diplôme peut ne pas jouer en la faveur de cette personne à long terme. En effet, même si avoir un emploi vaut mieux que de ne pas en avoir du tout, le travailleur n’acquiert aucune expérience dans son domaine. Plus le temps passe, plus il sera difficile pour lui d’intégrer le marché du travail dans un emploi en lien avec ses qualifications.

Plusieurs programmes, comme la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC), permettent une remise à niveau. Il est dès lors possible pour un immigrant de travailler de jour et d’éviter ainsi la précarisation de sa situation, tout en se formant de soir dans son domaine afin d’améliorer sa condition à court ou à moyen terme.

Si la langue est un frein à sa recherche d’emploi, elle le sera également pour son intégration en entreprise. Des cours de francisation sont donc indispensables et doivent être prévus dès son arrivée.

Quant à la discrimination, il appartient à tous de faire preuve d’humanité envers ces personnes qui ont des expériences enrichissantes à nous apporter et qui veulent simplement, comme nous, une meilleure qualité de vie.