/news/politics
Navigation

Burkini: Québec persiste et signe

Burkini
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Il est hors de question d’interdire aux femmes de porter le burkini à la plage, a tranché le premier ministre Philippe Couillard.

«Je ne peux pas croire qu’on en est là», a laissé tomber le premier ministre, en marge d’une annonce à Saint-Félicien, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, vendredi.

«L’État n’a rien à voir avec la façon [dont] les femmes se vêtent sur les plages», a continué M. Couillard, en mettant son grain de sel pour la première fois sur le sujet.

La controverse du burkini, qui soulève les passions en Europe depuis quelque temps, a trouvé écho à l’Assemblée nationale cette semaine après que la Coalition avenir Québec se fut positionnée en faveur de l’interdiction pure et simple du port du burkini sur les plages du Québec et du Canada.

«Trouvez une façon de faire interdire ce vêtement qui est un accessoire d'asservissement de la femme, tout comme le tchador, le niqab, la burqa d'ailleurs», avait déclaré mercredi la porte-parole caquiste en matière de laïcité, Nathalie Roy.

Un symbole d’oppression

«C’est un symbole d’oppression et de soumission. [...] C’est un outil de l’islamisme radical. Il y a un message politique derrière ça», a répété jeudi la députée de Montarville, en réponse aux critiques de l’ensemble des autres partis à l’Assemblée nationale.

«L'État n'a pas sa place ni dans les chambres à coucher ni dans les garde-robes des citoyens», a souligné le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, jeudi, après que sa collègue à l’Immigration, Kathleen Weil, eut indiqué qu’il s’agissait d’un faux débat au Québec.

De son côté, le Parti québécois a notamment accusé la CAQ de prôner «l’instauration d’une police des plages». Craignant l'amalgame entre le port du burkini et le terrorisme, Québec solidaire considère que le parti de François Legault alimente la peur pour obtenir du capital politique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.