/sports/rio2016
Navigation

Une médaille de bronze octroyée, puis retirée à Evan Dunfee

Durant un petit moment, vendredi, Evan Dunfee aura détenu la troisième place du 50 kilomètres de marche

Evan Dunfee  (gauche)
Photo AFP Evan Dunfee (gauche)

Coup d'oeil sur cet article

Evan Dunfee a vécu de fortes émotions vendredi à Rio. L'athlète canadien s'est vu retirer la médaille de bronze qu’il avait obtenue à la suite de la disqualification de son adversaire japonais Hirooki Arai à l'épreuve de 50 kilomètres de marche.

Complètement vidé, à l’instar de plusieurs autres marcheurs en cette journée très chaude à Rio, Dunfee a franchi le fil d'arrivée en quatrième place. Peu après la course, le Japonais qui a terminé le parcours en troisième place, 14 secondes devant lui, a cependant été disqualifié en raison d'un contact avec le Canadien. Celui-ci s’est produit à un demi-kilomètre de la fin.

Épuisé, Evan Dunfee a dû recevoir de l’aide pour marcher après avoir croisé le fil d’arrivée. Ce qu’il ne savait pas encore, c’est qu’il était loin d’être au bout de ses peines...
Photo AFP
Épuisé, Evan Dunfee a dû recevoir de l’aide pour marcher après avoir croisé le fil d’arrivée. Ce qu’il ne savait pas encore, c’est qu’il était loin d’être au bout de ses peines...

Autre coup de théâtre: Arai a fait infirmer le jugement à la suite d’un contre-appel. Dunfee n’aura donc été médaillé de bronze que l’espace de quelques heures.

«Immédiatement après la course, notre équipe sur le terrain a pressé la délégation technique des Jeux de revoir la vidéo au moment où avait eu lieu la bousculade», a informé Athlétisme Canada sur son compte Twitter.

«Ils ont jugé qu’il y avait eu infrac­tion. Ils ont donc décerné le bronze à Evan Dunfee et disqualifié l’athlète japonais. Par contre, la Fédération japonaise a protesté. Le jury d’appel a revu la situation et renversé la décision de la disqualification, renvoyant Evan en quatrième place et redonnant le bronze à Arai», a poursuivi l’organisme.

Petit prix de consolation

Dunfee a conclu le parcours en 3 h 41 min 38 s. La semaine dernière, il avait pris le 10e rang à l’épreuve de 20 kilomètres.

Petite consolation dans cette dure journée: il a tout de même été en mesure d’établir un record canadien. La marque précédente était détenue par Alex Oakley, qui avait terminé sixième aux Jeux de Rome en 1960.

Matej Toth champion

Le Slovaque Matej Toth a remporté la médaille d’or après avoir bouclé l'épreuve en 3 h 40 min 58 s, devant l’Australien Jared Tallent.

Le Québécois Mathieu Bilodeau n’a pas été en mesure de terminer la course, comme plusieurs autres compétiteurs.

«Je me suis effondré au 38e kilomètre environ, a indiqué Bilodeau au Journal. Je ne me souviens de rien. J’ai été envoyé à la clinique, où j’ai reçu un litre de soluté. Je suis vraiment déçu, mais je n’ai aucun regret. J’ai tout donné.

«Je n’ai pas dit mon dernier mot et je me rendrai à Tokyo sans problème.»

Le Français Yohann Diniz, qui était l’un des favoris, a pris la huitième place (3 h 46,43).

Il a perdu connaissance peu après avoir terminé la course. Il a été transporté à la clinique pour mieux combattre la déshydratation.

— Avec l’AFP et la collaboration de Mathieu Boulay