/entertainment/music
Navigation

Une vedette proche de ses fans

Généreuse, la star s’est offert un bain de foule d’une heure avant de monter sur scène

La chanteuse Celine Dion rencontre ses fans devant le Centre Videotron de Quebec
Daniel Mallard/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les bras pointant vers le ciel, le sourire fendu jusqu’aux oreilles et distribuant les autographes avec une générosité exceptionnelle, Céline Dion a savouré chaque seconde de l’accueil triomphal que lui ont réservé des fans en délire devant le Centre Vidéotron, hier après-midi.

Les centaines de fans rassemblés à la Place Jean-Béliveau pour accueillir la star, quelques heures avant le premier de cinq concerts à guichets fermés à Québec, avaient reçu la mission d’envoyer une tonne d’amour à leur idole avant son arrivée.

Et Céline, ravie et touchée, leur a rendu cet amour au centuple. Pendant une heure, elle a répondu avec un plaisir évident à toutes les demandes de ses fans. Ceux-ci étaient choyés puisqu’un tel rassemblement n’avait pas été organisé à Montréal. Certains en avaient des frissons.

«Je n’étais pas capable de texter après, j’avais le gros shake», a confié Sébastien Brassard, qui a obtenu la signature de Céline sur un album vinyle.

«Notre objectif était d’impressionner Céline et je crois qu’on a réussi», a confié la vice-présidente de Gestev, Chantal Lachance.

Long bain de foule

Débarquée en jet privé à l’aéroport de Québec, Céline est arrivée au Centre Vidéotron vers 14 h 15.

Assise sur la banquette arrière d’un gros véhicule utilitaire noir, elle s’en est vite extirpée par le toit ouvrant et c’est en dansant au rythme de I’m Alive, pendant que la foule l’acclamait à tout rompre, qu’elle s’est dirigée vers la scène.

Le long bain de foule qui a suivi s’est avéré le coup d’envoi parfait de la semaine «Céline» à Québec. La chanteuse préférée des Québécois a signé un nombre incalculable d’autographes, pris des photos et a même montré son côté maternel quand elle a rafraîchi avec de l’eau le bébé naissant qu’on lui tendait.

Parfois, elle s’arrêtait un moment pour danser et lever les bras bien haut, en signe d’appréciation. Elle a même chanté avec la foule des bouts de ses grands succès qui jouaient en toile de fond. En bon québécois, Céline avait du fun.

«Extraordinaire»

Après avoir passé quelques minutes avec des personnes handicapées, elle a ensuite rejoint l’animatrice Marième Ndiaye sur la scène pour une interprétation collective de «S’il suffisait d’aimer».

«Un accueil comme ça, c’est extraordinaire. Je me disais qu’ils allaient peut-être arriver avec leur gros Winnebago et leurs gros camions pis on va se faire un charcoal. On va manger des hot-dogs pis des hamburgers. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais votre accueil chaleureux me touche beaucoup», a dit Céline à ses fans avant de quitter, encore une fois sous les cris de joie de la foule.

— Avec la participation de Pierre-Paul Biron