/sports/golf
Navigation

Hawerchuk l’emporte haut la main

SPO-GOLF-VICTORIAVILLE
Photo Agence QMI, Yves CHarlebois Eric Hawerchuk a aisément devancé ses rivaux pour mettre la main sur la Coupe Canada Sani Marc.

Coup d'oeil sur cet article

VICTORIAVILLE | «C’est la plus grande victoire de ma carrière!»: voilà comment Eric Hawerchuk, ravi et comblé, a commenté son triomphe à la Coupe Canada Sani Marc, dimanche, au club de golf de Victoriaville.

Grâce à une dernière carte de 68, quatre coups sous la normale, le fils de l’ancien hockeyeur professionnel Dale Hawerchuk a terminé le tournoi avec un cumulatif de 269 (-19), devançant son rival Marc-Étienne Bussières par quatre coups, ainsi que les Ontariens Colton Kalkanis et David Markle qui ont fini troisièmes à 274 (-14).

Durant la ronde finale, il a totalisé cinq oiselets et un boguey, mettant la main sur la plus grosse bourse au Canada, soit 30 000 $.

«Ç’a été vraiment fantastique de voir autant de gens nous suivre sur les allées. Ça ne m’était jamais arrivé», a-t-il dit.

«Ce que j’ai vécu cette semaine va me servir lorsque viendra le temps d’accéder à de plus hauts niveaux, a-t-il ajouté dans un communiqué. Ici, on se croirait à un mini-circuit de la PGA avec cette foule, les bénévoles et toute l’organisation. Je vais me sentir mieux préparé pour la prochaine étape de ma carrière.»

Grosse décision

Gagnant du Challenge Desjardins Insurance en juin, Eric Hawerchuk avait pourtant songé à abandonner le golf le printemps dernier, faute de place au pays pour jouer.

«Mes amis m’ont parlé de ce nouveau circuit et j’ai décidé de m’inscrire à un premier tournoi que j’ai gagné en prolongation, a-t-il continué. Je peux dire que le Circuit Canada Pro Tour me permet de poursuivre mon rêve.»

Maintenant, son but pour cet automne est d’obtenir une carte du circuit Web.com, qui est en quelque sorte le club-école de la PGA aux États-Unis.

«Je suis content que le Pro Tour permette à un golfeur de poursuivre son rêve. Si un seul golfeur pouvait atteindre le Web.com, mon objectif serait comblé», a déclaré le président du Circuit, Jean Trudeau.

La merveille de Windsor

Quant à Maude-Aimée LeBlanc, elle a fait déplacer beaucoup de gens au Québec, à la fois pour son jeu et pour son charisme. Elle a finalement pris le 13e rang avec un dossier de 280 (-8), ce qui lui a valu une somme de 2950 $.

«J’ai accompli ce que je voulais, je me suis mis la pression que je souhaitais avec tous les gens autour de moi, a dit la jeune femme, qui participera à l’Omnium féminin du Canada la fin de semaine prochaine. Comme préparation, c’est mission accomplie, (...) mais il me reste à améliorer mes coups roulés et à prendre l’avantage sur les normales 5.»

Pour ce qui est de Bussières, il a devancé Stephane Dubois, quatrième dimanche, au sommet du Classement Molson Canadian 67 avec 655 points malgré quelques ennuis.

«Les conditions venteuses ne m’ont pas permis d’entreprendre la journée du bon pied, mais je suis très satisfait de ma semaine. Mes oiselets aux quatrième et cinquième trous m’ont mis en confiance.»