/sports/baseball
Navigation

Un autre partant se fait poivrer

Les Capitales ont été surclassés 11-2 par les Miners

Sean Gleason a connu une mauvaise journée sur le monticule.
Photo Agence QMI, Pierre Blais Sean Gleason a connu une mauvaise journée sur le monticule.

Coup d'oeil sur cet article

L’histoire se répète, encore et encore: le partant des Capitales de Québec a une fois de plus flanché dès le départ, si bien que les favoris locaux se sont inclinés par la marque de 11-2, dimanche au Stade municipal, face aux Miners de Sussex County.

Le partant en question était cette fois Sean Gleason. Et pour ajouter l’insulte à l’injure, il n’a non seulement pu donner un départ de qualité au gérant Patrick Scalabrini, mais il a été tout simplement horrible, allouant six points et autant de frappes en lieu sûr à la deuxième manche.

Au final, Gleason a donné neuf points, dont sept mérités, 13 coups sûrs et deux buts sur balles en six manches de travail.

En attaque, peu de choses à signaler: les Capitales ont marqué pour la première fois en sixième, lorsqu’ils tiraient déjà de l’arrière 9-0...

Changements au monticule

«C’est encore un match où notre lanceur ne nous a pas donné de chance», a sans détour indiqué Scalabrini, qui a tout de même confiance de trouver du renfort avant vendredi, date limite pour apporter des modifications à la formation.

Déjà, l’entraîneur a indiqué la porte de sortie à son releveur gaucher Mac Acker, alors que le droitier Reinaldo Lopez n’attend qu’un visa afin de pouvoir travailler au Canada. Finalement, une transaction devrait être conclue sous peu afin de remplacer le voltigeur Kalian Sams.

En attendant, les joueurs de position Lachlan Fontaine et Jordan Lennerton ont encore dû essuyer les trois dernières manches de la partie au monticule.

«Je n’aime pas faire ça devant nos partisans», a avoué Scalabrini, qui, à l’instar de tous les pilotes du circuit, aimerait pouvoir compter sur un club plus volumineux.

Pyles tonne à nouveau

L’ancien Capitale Derrick Pyles, libéré le 23 juin, fait flèche de tout bois chaque fois qu’il revient au Stade municipal depuis son congédiement, ayant récolté 18 coups sûrs en 29 présences avec les Champions d’Ottawa et Sussex. Toutefois, son statut de joueur ayant moins de six années de service lui a nui énormément dans sa quête de stabilité, les équipes ne pouvant en compter que deux.

Kalian Sams a quitté les Capitales samedi afin de rejoindre sa compagne aux Pays-Bas, elle qui donnera naissance à leur enfant sous peu. Il a publié une touchante photo sur son compte Facebook dimanche où lui et ses coéquipiers prennent la pose.

«C’est très difficile de quitter mes coéquipiers et de les laisser seuls à Québec», a-t-il écrit sous la photo.