/news/green
Navigation

5 tonnes de déchets détournées, un verre à la fois

De plus en plus de festivals de la province utilisent des verres réutilisables en échange d’une consigne

Les verres Écocup sont lavables à l’infini ou presque, selon Quentin Crouslé.
Photo courtoisie, Peter Ryaux Larsen Les verres Écocup sont lavables à l’infini ou presque, selon Quentin Crouslé.

Coup d'oeil sur cet article

L’utilisation de verres lavables dans de nombreux festivals québécois a permis d’éviter plus de cinq tonnes de déchets de plastique jusqu’à présent cette année.

Alors que la saison des festivals d’été tire bientôt à sa fin, Quentin Crouslé, qui a fondé Écocup Québec il y a quatre ans, estime que des organisateurs d’événements, de plus en plus nombreux à travailler avec lui, ont permis d’aboutir à ce résultat depuis le début de l’année.

Lorsqu’un festivalier commande une boisson, par exemple une bière en fût, celle-ci lui est versée dans un verre lavable en échange d’une consigne de deux dollars. Il a le choix entre garder ce contenant à l’effigie du festival en souvenir ou récupérer ce montant à condition de rapporter son verre. Celui-ci, plus rigide qu’un verre jetable, est réutilisable à l’infini ou presque, selon M. Crouslé.

Une philosophie

«C’est la même philosophie que pour les sacs en plastique, lance ce dernier. On se rend compte que tous ces déchets nuisent à la planète et que la seule façon de les arrêter est de mettre des règlements. Ce n’est pas vrai que l’humain est assez responsable pour recycler son verre, le mettre dans la bonne poubelle et ne pas le laisser traîner au sol.»

Le producteur exécutif et cofondateur de Piknic Électronik, Nicolas Cournoyer, est l’un des premiers à avoir collaboré avec l’entreprise.

«Au Piknic, à un moment donné, j’étais en train de monter un projet, on voulait avoir une installation de lavage sur le site, explique-t-il. Je rêvais du jour où un fournisseur proposerait des verres réutilisables et c’est là que Quentin m’a contacté. Quand il y a une valeur en argent, les gens vont se conformer davantage, ça accélère le processus.»

D’après lui, ce système a de nombreux avantages.

«On a pu réduire nos équipes de nettoyage du site et la période sur laquelle ce travail devait se faire par exemple. Depuis 2013, on a fait produire environ 60 000 verres réutilisables et le taux de retour est d’environ 76 %.»

Écocup Québec récupère ensuite les verres sales et les ramène, propres.

50 événements

  • Un verre réutilisable peut remplacer 1,3 à 4 verres jetables.
  • Environ 50 événements dans la province utilisent ces verres lavables, dont près de 30 à Montréal. Parmi ceux-ci: Juste pour rire, Osheaga, Mural et ÎleSoniq.
  • Durant la dernière édition d’Osheaga, environ 105 000 verres lavables ont été utilisés.

Source: Quentin Crouslé