/entertainment/music
Navigation

Écrire pour Céline Dion, entre honneur et défi

Les nouveaux auteurs de la diva, Mutine et Zaho, parlent de leur travail sur Encore un soir

Coup d'oeil sur cet article

Un honneur immense. Un défi immense. Voilà comment Zaho, Silvio Lisbonne et Manon Romiti qualifient le mandat d’écrire pour Céline Dion, qui lance vendredi son nouvel album en français, Encore un soir.

Nouveaux collaborateurs de Céline Dion avec Florent Mothe, ils signent plusieurs titres du disque, auquel ont également participé de fidèles complices de l’artiste internationale, comme Jean-Jacques Goldman, Jacques Veneruso, Marc Dupré et Grand Corps Malade, sans compter Francis Cabrel et Serge Lama.

En entrevue au Journal, Zaho raconte avoir été contactée par l’équipe de Céline Dion pour «proposer des choses». L’auteure-compositrice algéro-québécoise a répondu à cette invitation en écrivant Ma faille, un morceau qui décrit les moments de faiblesse de l’interprète qu’elle n’avait rencontrée qu’une fois, deux ans plus tôt, lors d’une série de concerts à Paris-Bercy.

«On ne peut pas prétendre connaître la vie des gens, mais l’avantage qu’on a, avec Céline, c’est que c’est un livre ouvert, dit Zaho. Elle parle de tout: de toutes ses émotions, de tout ce qu’elle traverse, de tout ce qu’elle vit... Sa sincérité dans ses interviews, son côté franc et son côté vrai m’ont beaucoup aidée à cerner les thèmes que je voulais aborder.»

Une fois Ma faille sélectionnée, Zaho a écrit deux autres titres à saveur R’n’B pour Encore un soir: Tu sauras et À vous. L’équipe de gérance de Céline Dion l’a même fait venir à Las Vegas pour qu’elle réalise les morceaux. La guitariste garde un bon souvenir de cette session d’enregistrement de quatre jours.

«On a beaucoup ri, souligne Zaho. Céline, c’est une blagueuse. Et je sais que c’était dur pour elle, parce que René était mourant. Il n’allait pas très bien. J’admirais son courage de continuer et d’avancer. Parce que René voulait qu’elle poursuive cet album.»

« Quelque chose de différent »

De leur côté, Silvio Lisbonne et Manon Romiti, du duo français Mutine, voient leurs noms apparaître à trois endroits sur Encore un soir. Avec Florent Mothe, ils ont écrit Le bonheur en face, qui exprime le désir de «savourer le moment présent», en plus de composer la musique des chansons Les yeux au ciel et L’étoile, dont les paroles sont signées Grand Corps Malade.

La présence de Mutine sur Encore un soir représente «une prise de risque» pour Céline Dion, selon le tandem. «Ça montre sa volonté de s’ouvrir et d’évoluer avec l’époque dans laquelle elle vit, note Silvio Lisbonne. Nous n’avons pas la prétention de dire que nous l’avons amenée ailleurs, puisqu’elle a touché avec succès à tous les styles au fil du temps. Nous avons simplement essayé de garder une richesse organique en utilisant de vrais instruments, mais en y ajoutant des rythmes et des beats un peu plus modernes.»

«On voulait apporter quelque chose de différent et pas juste faire un copier-coller de tout ce qu’elle a pu faire avant», ajoute Manon Romiti, qui affirme être une fan de Céline depuis qu’elle est gamine.

Encore un soir sort vendredi.