/entertainment/movies
Navigation

Le FFM lancé dans la confusion

Coup d'oeil sur cet article

Contre vents et marées, le 40e Festival des films du monde a été lancé jeudi soir au Cinéma Impérial avec la première mondiale d’Embrasse-moi comme tu m’aimes, du cinéaste québécois André Forcier. Sur le tapis rouge, plusieurs invités se sont dits attristés de voir le festival partir à la dérive.

«Je trouve ça triste ce qui se passe en ce moment parce que le FFM a déjà été un grand festival, a déploré Roy Dupuis, une des vedettes d’Embrasse-moi comme tu m’aimes.

«Je me souviens d’une époque où le FFM était même plus important que le Festival de Toronto. C’est dommage parce que c’est un festival qui a toujours donné une tribune au cinéma d’auteur. On a besoin de ce genre de festival.»

Le cinéaste André Forcier, un habitué du FFM, a admis que c’est par fidélité qu’il a voulu présenter son nouveau film au FFM:

«C’est un festival où j’ai bien réussi dans le passé, rappelle le réalisateur de La Comtesse de Bâton Rouge et Une Histoire Inventée. J’y ai déjà présenté trois films et gagné cinq prix. C’est un festival auquel je veux rester fidèle. Et je lui souhaite longue vie.»

En y présentant sa nouvelle œuvre, André Forcier a tout de même offert au FFM une de ses plus belles d’ouverture depuis longtemps. Les nombreuses vedettes du film (Juliette Gosselin, Julien Poulin, Réal Bossé, Mylène Mackay, Benoit Brière, etc.) ont défilé sur le tapis rouge devant les lentilles des photographes. La projection a été dédiée au cinéaste André Melançon, décédé mardi.

Journée chaotique

Quelques heures avant la soirée d’ouverture, c’était le chaos dans les bureaux du FFM. La démission en bloc de plusieurs employés du festival plus tôt cette semaine a provoqué la confusion dans l’organisation et la logistique de l’événement.

Pendant que des festivaliers faisaient le pied de grue devant le Cinéma Impérial en attendant une mise à jour de l’horaire des projections, des invités qui venaient de débarquer à Montréal pour présenter des films au festival cherchaient à savoir où se rendre pour obtenir leurs accréditations.

Certains d’entre eux ont appris sur le coup que la programmation serait charcutée suite à la décision du complexe Cineplex Forum de ne pas présenter des films du FFM.

«C’est malheureux parce que j’ai convaincu mon équipe de venir présenter le film ici parce que je trouvais que c’était l’endroit parfait pour notre première mondiale, a déploré David Franklin, le réalisateur du film américain As Far As The Eye Can See.

«La vedette de mon film, Jason London, doit arriver à Montréal demain. J’espère qu’il ne viendra pas pour rien!»

C’est hier en fin d’après-midi - et avec plusieurs heures de retard - que le nouvel horaire des projections a finalement été affiché. La programmation révisée comprend environ 70 longs métrages qui seront tous présentés à l’Impérial. Dans le programme original, le FFM devait présenter plus d’une centaine de longs métrages. Plusieurs séances ont donc été annulées.


♦ Le 40e FFM aura lieu jusqu’au 5 septembre.