/sports/racing
Navigation

Joëlle Numainville en bronze

Joëlle Numainville (archives).
FRANCE QUIRION/L'ÉCLAIREUR PROGRÈS/AGENCE QMI Joëlle Numainville (archives).

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – Joëlle Numainville est montée une fois de plus sur le podium cet été. La Lavalloise a pris le troisième rang du 15e Grand Prix de Plouay-Bretagne du World Tour féminin, samedi, en France.

La Polonaise Eugenia Bujak (BTC City Ljubljana) a remporté la course de 121 km au sprint devant l’Italienne Elena Cecchini (Canyon SRAM Racing). L’utilisation de la photo d’arrivée a été nécessaire pour déterminer la gagnante. Il s’agit de la première victoire de Bujak en Grand Prix sur le circuit du World Tour féminin.

«Je suis tellement contente, j’ai super bien roulé!, a commenté Joëlle Numainville. L’an passé, j’ai fait cette course et j’avais fait une erreur un peu technique. Ce matin, je savais vraiment comment la courir. J’étais super motivé et quand tu es en forme, ce n’est pas super difficile. J’étais en contrôle. À la fin, nous étions un petit groupe de cinq ou six à l’avant, mais nous nous sommes fait rattraper avec un kilomètre à faire.»

La Canadienne Leah Kirchmann a fini sixième dans le même peloton de 13 coureuses. À 4 kilomètres de la fin, elle était en tête avec 20 secondes d’avance sur la meneuse du groupe de poursuivantes, la Néerlandaise Marianne Vos (Raboliv). Kirchmann a finalement été rattrapée.

La Montréalaise Lex Albrecht, membre de la formation Bepink, a franchi la ligne d’arrivée au 45e rang dans le deuxième groupe de 28 cyclistes.

Également en action dans l’équipe de Cervélo-Bigla, Gabrielle Pilote-Fortin, de Neuville, a conclu en 55e place à 6 min 19 sede Bujak, soit le même chrono que la Gatinoise Karol-Ann Canuel, 54e.

Les mondiaux dans la mire de Numainville

En grande forme, Numainville est plus motivée que jamais à faire ses preuves. «Depuis juillet, c’est rare que je pense que ce n’est pas une journée pour moi. À chaque départ de course, je veux gagner et je crois en mes chances. J’ai passé proche plusieurs fois, mais aujourd’hui [samedi] les chances étaient de mon côté. Je suis vraiment en forme.»

L’athlète de 28 ans retournera à Montréal lundi en vue de la rentrée universitaire de septembre afin de poursuivre sa maîtrise en finance à l’Université du Québec à Montréal. Elle prendra ensuite part aux Championnats du monde de cyclisme sur route à Doha, au Qatar, en octobre.

«Mon ''focus'' est vraiment sur les Championnats du monde. J’ai de bonnes alternatives. Nous avons une bonne équipe pour le contre-la-montre par équipe. Nous avons fini deuxièmes la semaine passée dans une Coupe du monde. Pour la course sur route, je crois vraiment en mes chances. Je suis bien motivée. Je n’ai pas eu le choix de tourner la page après les Jeux olympiques et de ramener mon ''focus''», a conclu Numainville.