/news/currentevents
Navigation

Journée portes ouvertes à la base de Valcartier

Près de 10 000 personnes ont visité les installations militaires lors de l’événement

Coup d'oeil sur cet article

Pour sa première journée portes ouvertes, la base militaire de Valcartier a accueilli près de 10 000 personnes, samedi. Sur place, de nombreuses démonstrations militaires, des jeux gonflables et des ateliers animés par des militaires ont eu lieu au grand plaisir des petits et des grands qui se sont déplacés.

Par le passé, la journée portes ouvertes des Forces armées canadiennes se déroulait dans le cadre d’Expo Québec, mais comme cette année l’événement a été annulé, les dirigeants de Valcartier ont carrément décidé d’ouvrir les portes de la base et d’inviter la population à découvrir les ficelles du métier.

En tout, près de 10 000 personnes se sont déplacées pour l’occasion, samedi.

La lieutenante Ève-Sophie Lefebvre, porte-parole de la journée et membre du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada, était très heureuse de voir qu’autant de gens se sont déplacés.

«En faisant ça en plus grande envergure, on pouvait cibler plus de personnes et pouvoir leur montrer ce qu’on fait vraiment dans notre métier», a expliqué la lieutenante Lefebvre.

Selon elle, le plaisir de la journée est venu de l’échange direct avec la population, qui pouvait poser toutes ses questions aux nombreux militaires présents sur le site.

«Habituellement, on considère ce qui se passe sur la base comme secret, mais là, c’était accessible à tous. Dans le fond, on n’est pas juste une base militaire au fin fond du nord de la ville de Québec qui fait ses petites affaires, on fait aussi partie de la communauté», a affirmé la porte-parole de l’événement.

De nombreux sourires

Les sourires étaient nombreux pour les centaines de familles qui se sont déplacées pour l’occasion.

«Je ne sais pas qui a le plus de fun, le père ou le fils», a raconté à la blague Sophie Tremblay en regardant son fils escalader un char d’assaut à l’aide de son conjoint. «J’ai vraiment aimé que les militaires soient présents pour répondre à nos questions, tout le monde est souriant», a-t-elle ajouté.

Plusieurs enfants présents ont avoué au Journal avoir particulièrement aimé les démonstrations militaires.

«On peut voir tout de proche, c’est tripant», a expliqué Mathias, 12 ans, après avoir fait un tour de camion.

Lorsque Le Journal l’a interrogé sur ce qu’il voulait faire plus tard, le jeune garçon a avoué qu’il aimerait bien pouvoir conduire un «gros tank», comme il a vu samedi après-midi à la base.

«C’est le fun parce qu’on peut toucher à tout», a souligné le jeune Benjamin.

«Ce n’est pas tout le temps qu’on peut faire ça», a ajouté la mère du jeune garçon, Céline.

La lieutenante Ève-Sophie Lefebvre croit qu’à la lumière du succès de l’événement une seconde édition n’est pas à exclure.