/opinion/columnists
Navigation

Le mensonge des défenseurs du burkini

Les musulmans antiburkini sont racistes?

FILES-TUNISIA-WOMEN-RELIGION
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a une chose que je ne suis plus capable d’entendre, c’est que les gens qui sont contre le burkini sont racistes.

Il y en a certainement. Des zozos, on en trouve partout.

Mais transformer le débat sur le burkini en confrontation entre les Québécois ou les Français «de souche» et «les autres» (comme s’amusent à le faire quotidiennement les chroniqueurs de La Presse) est un mensonge éhonté.

CACHONS LES ARABES

Pourquoi est-ce une affabulation, une fourberie, une imposture et tous les autres synonymes de «mensonge» que l’on peut trouver dans le dictionnaire?

Parce que le burkini est AUSSI décrié par des intellectuels tunisiens, égyptiens, libanais, saoudiens, marocains et algériens.

Elle est contre l’Autre, Djemila Benhabib?

Il est contre l’Autre, Kamel Daoud?

Mais les idiots utiles ne mentionneront jamais ces intellectuels arabes antiburkini.

Car ça brise leur rhétorique.

Si des Arabes sont contre la burqa et le burkini, ça veut dire que ce n’est plus une question de racisme et de xéno­phobie. Ça devient un débat sur la place de la religion dans la société et le droit des femmes.

Or, les idiots utiles ne veulent pas s’aventurer sur ce terrain.

Ils préfèrent répéter que c’est une question de racisme et de peur de l’Autre.

Tellement plus réconfortant, n’est-ce pas, madame Gruda?

Les méchants Blancs contre les pauvres Arabes. L’extrême droite occi­dentale contre les immigrants issu­s du tiers monde.

Quelle belle histoire!

Quelle belle légende!

Allez, camarades, tous unis contre le racisme!

Pointons du doigt le Front national, qui profite de la vague antiburqa, et oublions les islamistes dans nos rangs, qui se frottent les mains en voyant des intellectuels de gauche défendre «le droit des femmes» de se cacher...

La gauche dénonce l’instrumentalisation du combat antiburkini par l’extrême droite.

Mais qu’en est-il de l’instrumentalisation du mouvement proburkini par les barbus?

Cela, nos camarades de la gogau­che n’en parlent jamais...

LE DROIT D’OPPRIMER LES FEMMES

Chaque semaine, je cite des intellectuels ARABES et MUSULMANS qui pourfendent l’islamisme et chaque semaine je me fais traiter de raciste par la Grande Confrérie des idiots utiles.

C’est tellement stupide que ça en devient comique...

À croire que ces bien-pensants sont analphabètes.

«Il n’y a aucune honte à condamner l’extrémisme islamiste et à lui barrer la route par tous les moyens légaux possibles. Il n’y a là rien de politiquement incorrect ou de comparable au discours raciste et antimusulman du Front national...»

Qui a écrit ça? Donald Trump?

Non: Aalam Wassef, un éditeur ÉGYPTIEN.

«La femme qui porte la burqa ou le burkini ne peut pas avoir choisi de porter ce genre de vêtement.»

Qui a dit ça? Marine Le Pen?

Non: Joumana Haddad, journaliste et poétesse LIBANAISE.

À Londres, des idiotes utiles ont manifesté devant l’ambassade française pour défendre le «droit» des musul­manes à porter le burkini.

Ces femmes manifesteraient-elles devant l’ambassade saoudienne ou iranienne pour défendre le droit des musulmanes à porter un maillot?

Poser la question, c’est y répondre.

Les barbus sont heureux. La gauche porte leur message et défend leur droit à opprimer les femmes...