/news/society
Navigation

Texas: des godemichés contre les armes à feu

Texas: des godemichés contre les armes à feu
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

AUSTIN, Texas – Des étudiants ont décidé de protester contre une nouvelle loi qui autorise le port d’armes en venant avec des godemichés et autres jouets sexuels sur le campus d’Austin, au Texas, a rapporté le Texas Tribune.

Cette loi a été promulguée le 1er août 2016, à l’occasion du triste 50e anniversaire d’une fusillade de masse qui a eu lieu dans une université texane. Elle autorise le port d’arme sur les campus des universités publiques du Texas.

Mais tous les étudiants n’y adhèrent pas. Le mouvement «Cocks not glocks» («Des pénis plutôt que des armes») a donc décidé de «combattre l’absurde par l’absurde» en proposant à ses soutiens de venir sur le campus armés de godemichés.

Le 24 août, presque 5 000 sextoys ont circulé. Des étudiants, mais aussi des employés de l’université et des parents se sont rassemblés pour cet événement.

Ils auraient expliqué que «tant qu’il y aura la possibilité d’avoir une arme dans son sac à dos, ils iront au campus avec des godemichés».

Le choix de l’objet n’est pas anodin. En effet, le code de conduite de l’université interdit tous les objets obscènes définis par le Code pénal texan.

Le mouvement affiche plus de 3 300 soutiens sur sa page Facebook sur laquelle les meneurs expliquent vouloir «normaliser la culture du sexe de la même manière qu’ils (les défenseurs du port d’arme, NDLR) normalisent la culture des armes».

Aux États-Unis, huit États autorisent le port d’arme dissimulée sur des campus d’université comme le Colorado, l’Oregon ou encore le Wisconsin, tandis que 18 autres l’interdisent formellement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.