/sports/tennis
Navigation

Bouchard, un an plus tard

C’est mardi que la Montréalaise fait son entrée en scène à New York

Un défi de taille attend Eugenie Bouchard mardi aux Internationaux des États-Unis à New York.
Photo d’archives Un défi de taille attend Eugenie Bouchard mardi aux Internationaux des États-Unis à New York.

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Il y aura bientôt un an, Eugenie Bouchard quittait les Internationaux des États-Unis un capuchon sur la tête et des verres fumés sur le nez. Victime d’une commotion cérébrale après une chute dans un vestiaire sombre, elle devait tirer un trait sur la suite du tournoi.

Il s’en est passé des choses, depuis les événements du 4 septembre 2015. Presque incapable de fouler les terrains au cours de l’automne qui a suivi, Bouchard a de nouveau piqué du nez, cette fois au classement. Une descente déjà amorcée en raison de ses insuccès du début de l’année. Il y a aussi cette poursuite déposée contre l’Association américaine de tennis. Un dossier qui est loin d’être réglé et dans lequel les deux parties semblent jouer dur.

Puis, Eugenie Bouchard a remonté tranquillement les échelons. La Montréalaise n’a pas retrouvé sa belle allure de 2014, mais elle a montré des signes encourageants.

Elle a atteint deux finales en début d’année, remontant au 39e rang cette semaine après avoir à un moment sombré au-delà du 60e échelon.

Malgré cela, Bouchard ne cache pas que les souvenirs de sa mésaventure ont refait surface lorsqu’elle est arrivée sur le site de l’US Open, la semaine dernière.

«C’est certain que j’avais des images en tête», a-t-elle déclaré sur les ondes du diffuseur canadien TSN.

«Mais j’ai aussi voulu penser aux bons matchs que j’ai joués ici par le passé», a-t-elle immédiatement ajouté.

Elle aime new york

Car, effectivement, les Internationaux des États-Unis réussissent plutôt bien à Bouchard, qui adore New York.

En trois participations, elle a atteint deux fois la quatrième ronde. Cela comprend sa performance de l’an dernier, alors qu’en raison de sa commotion cérébrale elle a été incapable d’affronter la future finaliste Roberta Vinci.

Son autre résultat à Flushing Meadows fut une deuxième ronde, en 2013. Alors âgée de 19 ans, Bouchard en était à ses premiers pas sur le circuit.

Un bon test

Au cours des derniers jours, la joueuse de 22 ans s’est entraînée avec des cogneuses, dont la Croate Mirjana Lucic Baroni et l’Allemande Andrea Petkovic. Le but était de se préparer pour son adversaire de mardi : la jeune Tchèque Katerina Siniakova. À 20 ans, Siniakova occupe le 72e rang mondial, mais elle est appelée à monter rapidement les marches du classement. Les deux filles ne se sont jamais affrontées.

Bouchard fera sa rentrée new-yorkaise aux environs de 13 h, sur le nouveau Grandstand, un terrain construit l’an dernier et qui est le troisième en importance du tournoi.

Son match suivra l’affrontement entre le sixième favori chez les hommes, le Japonais Kei Nishikori, et l’Allemand Benjamin Becker.

On annonce encore du soleil sur New York mardi, alors si Bouchard porte des verres fumés à son entrée sur le terrain, ce sera cette fois dans des circonstances plus heureuses.


En quête d’un 23e titre majeur dans sa carrière, Serena Williams fera aussi son entrée en scène mardi. Évidemment, les organisateurs ont réservé le court Arthur-Ashe à la favorite, qui affron­tera la Russe Ekaterina Makarova au premier tour.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.