/news/currentevents
Navigation

Un trafiquant veut les aider

Un homme condamné à deux ans de prison pour trafic de stupéfiants leur a créé une page de sociofinancement

Mélina Roberge (à gauche) et Isabelle Lagacé, sont présentement incarcérées en Australie et font face à des accusations d’importation de cocaïne. Les jeunes femmes risquent la prison à vie si elles sont reconnues coupables.
Photo INSTAGRAM Mélina Roberge (à gauche) et Isabelle Lagacé, sont présentement incarcérées en Australie et font face à des accusations d’importation de cocaïne. Les jeunes femmes risquent la prison à vie si elles sont reconnues coupables.

Coup d'oeil sur cet article

Frédérique Giguère et Claudia Berthiaume, Le Journal de Montréal

L’homme qui a lancé hier une controversée campagne pour financer la défense d’une des deux jeunes Québécoises arrêtées en Australie avec des dizaines de kilos de cocaïne a été condamné en 2013 dans une rafle antidrogue reliée aux Hells Angels.

Karim Abou-Aichi, 31 ans, a créé une page sur le site de sociofinancement GoFundMe afin d’aider son amie Isabelle Lagacé, 28 ans, accusée d’importation de stupéfiants.

Karim Abou-Aichi, Initiateur du mouvement
Photo courtoisie
Karim Abou-Aichi, Initiateur du mouvement

La jeune femme, son amie Mélina Roberge, 22 ans, et André Tamine, 63 ans, ont été arrêtés dimanche en Australie, au terme d’une croisière autour du monde.

La police a découvert 95 kg de drogue dans les bagages des trois suspects, désormais emprisonnés à Sydney. La valeur de revente de la cocaïne a été estimée à 30 M$.

Mélina Roberge (à gauche) et Isabelle Lagacé, sont présentement incarcérées en Australie et font face à des accusations d’importation de cocaïne. Les jeunes femmes risquent la prison à vie si elles sont reconnues coupables.
Photo INSTAGRAM

« Pas la meilleure idée »

L’initiative de M. Abou-Aichi a soulevé la grogne chez les internautes, qui ont été nombreux à qualifier l’initiative de «ridicule». Il n’aura fallu que quelques heures hier pour que l’administration du site ferme la page web, sous prétexte que le motif de financement «brisait les standards de qualité», a indiqué M. Abou-Aichi. Un total de 325 $ a été amassé sur un objectif de 20 000 $.

«J’ai voulu l’aider en essayant de ramasser des sous. À bien y penser, ce n’était peut-être pas la meilleure des idées», a-t-il confié, soutenant avoir été motivé par la conviction que tout être humain a droit à de la compassion.

Il dit aussi avoir reçu de nombreux courriels de menaces et préféré fermer sa page Facebook.

Mélina Roberge (à gauche) et Isabelle Lagacé, sont présentement incarcérées en Australie et font face à des accusations d’importation de cocaïne. Les jeunes femmes risquent la prison à vie si elles sont reconnues coupables.
PHOTO FACEBOOK

L’homme sait ce à quoi son amie risque d’être confrontée. Il a été arrêté en 2011, avec 24 autres personnes, dans le cadre de l’opération Carcan.

Cette rafle antidrogue visait principalement une organisation criminelle liée aux Hells Angels sur la Rive-Sud de Montréal. Il a écopé de deux ans de prison pour complot, trafic de stupéfiants et gangstérisme.

Malgré son passé criminel, M. Abou-Aichi assure avoir beaucoup appris de ses erreurs. «J’ai payé pour et aujourd’hui je suis fier de dire que j’ai énormément évolué depuis», a-t-il tenu à préciser insistant sur le fait qu’il n’a plus de lien avec quelconque organisation criminelle.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.