/news/currentevents
Navigation

Décès de Bob Bissonnette et Frédéric Décoste: l'hélico sorti des eaux en plusieurs morceaux

Coup d'oeil sur cet article

FLATLANDS | L’hélicoptère dans lequel ont péri Bob Bissonnette ainsi le chauffeur Frédéric Décoste et dont Michel Laplante est sorti miraculeusement vivant a été sorti de l’eau en plusieurs morceaux, ce qui témoigne de la violence de l’impact.

Armand Landry de Balmoral était à la tête de l’équipe d’une dizaine de travailleurs qui ont pris part mardi matin à l’extraction de l’épave. Ce marchand de machineries lourdes a pris la responsabilité de l’affaire sous le regard attentif des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports, deux officiers de la Gendarmerie Royale du Canada et un représentant d’Environnement Canada qui devait autoriser l’entrer de la machinerie dans le lit de la rivière.

« Il a fallu choisir une machine en bon état, sans rouille et qui ne briserait pas trop le fond. On a notre permis d’Environnement Canada, on ne pouvait pas faire sans», a lancé l’homme.

Avant de faire entrer la machinerie lourde dans l’eau, un bateau, des marcheurs et des plongeurs ont sillonné la rive et le lit de la rivière, non loin de l’épave, pour en sortir des bouts de pales, la structure de base de l’hélicoptère et la queue parmi les nombreux morceaux éparpillés dans les eaux.

L’Enquête se poursuit

Deux enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports étaient sur place pour superviser les opérations d’extraction des eaux de l’épave.

Éric Collard, porte-parole du Bureau de la sécurité des transports a expliqué que ces deux enquêteurs, venus de Darkmouth en Nouvelle Écosse hier, sont chargés d’accumuler le plus de constats, de témoignages, de photos et de documentations qui permettront de déterminer les circonstances exactes de l’accident.

« Ce matin, nos enquêteurs se sont surtout concentrés sur la récupération d’un maximum de morceaux électroniques et de pièces de la carcasse. Ils ont aussi pris beaucoup de photos et auront ensuite à interroger un maximum de témoins afin de comprendre ce qui a pu arriver», a expliqué M. Collard. Il n’a pas encore été en mesure de donner plus de détails sur les circonstances entourant l’accident survenu vers 16 h dimanche. L’appareil venant de l’Est a percuté des fils électriques enjambant la rivière avant de s’écraser au milieu de celle-ci.