/sports/others
Navigation

Il nage vers son rêve

Normand Piché a réussi sa première traversée, reliant à la nage l’Asie et l’Amérique

Pendant plus de deux heures, Normand Piché a affronté les forts courants du détroit de Béring lors de sa première traversée.
Photo d’archives, agence qmi Pendant plus de deux heures, Normand Piché a affronté les forts courants du détroit de Béring lors de sa première traversée.

Coup d'oeil sur cet article

Conférencier et amant de l’eau, Normand Piché a réalisé la première étape de son défi audacieux, celui de relier cinq continents à la nage en 80 jours.

Complétée samedi dernier, la première partie reliant l’Asie à l’Amérique n’a pas été de tout repos, dans l’eau comme à l’extérieur. Celui qui prône les vertus de la persévérance a eu besoin de ce trait de caractère pour mener la première portion de son trajet à terme.

«Je pense que n’importe qui d’autre aurait abandonné avant», a-t-il dit au Journal depuis Anchorage, où il se trouve avant de partir pour la deuxième étape de son périple, qui reliera l’Océanie à l’Asie.

Certes, il y avait l’eau froide et les forts courants du détroit de Béring. Mais il y a surtout eu l’organisation complexe qui a mené à cette nage d’environ 6,5 kilomètres, que Piché a réalisée en 2 h 8 min.

Car ne traverse pas qui veut ce tronçon reliant la Russie aux États-Unis, ou plus précisément, une base militaire russe à la Petite Diomède, une île qui fait partie de l’Alaska. Il faut des autorisations gouvernementales, difficiles à obtenir. Il faut que l’eau soit suffisamment sécuritaire pour que les bateaux qui l’accompagnent puissent naviguer. Surtout, il faut réunir toutes ces conditions, ce qui a pris quelques jours à l’aventurier et l’équipe de quatre personnes l’entourant.

Mais ces durs labeurs en ont valu la peine, estime le Montréalais de 45 ans. «Nous avons travaillé comme des fous. Nous étions en mission, a-t-il raconté. Quand j’ai terminé ma nage, tout s’est passé dans mon cœur. J’ai eu un sentiment de plénitude, une grande fierté.»

Pendant plus de deux heures, Normand Piché a affronté les forts courants du détroit de Béring lors de sa première traversée.
Photo d’archives, agence qmi

Un rêve

L’idée de cette grande aventure est née lors des Jeux de Sotchi, où Piché se trouvait pour écrire un livre sur les athlètes olympiques.

«J’ai eu une étincelle, relate-t-il. Je me suis dit que ça ne me satisfaisait pas de raconter les histoires des autres, que je voulais relever mon propre défi. Je me suis dit que je n’avais pas de rêve assez grand.»

Dans ce périple, il dit voir un symbole d’union entre les peuples de toutes les cultures. «J’ai le goût qu’on redéfinisse les limites du possible et qu’on aspire, tous les jours, à faire mieux», peut-on lire sur son site web.

Piché aime l’eau depuis l’enfance, mais c’est en 2009, en commençant à pratiquer le triathlon, qu’il a eu la piqûre de la nage en eau libre. «Un véritable coup de foudre, affirme-t-il. L’eau, c’est vraiment mon élément.»

Pour mener son projet à terme, il s’est entraîné six fois par semaine. Il a amassé la somme de 400 000 $, grâce à des commandites, à une startup, et aussi par des dons.

Devant l’inconnu

Malgré l’expérience de cette première traversée, Piché ne sait pas à quoi s’attendre pour la deuxième. «On recommence à zéro. On sera dans de petits villages isolés. Nous avons une partie des autorisations, mais nous devrons en obtenir certaines autres.»

Piché a amorcé son épopée le 24 août. S’il se donne un total de 80 jours pour la compléter, l’aventurier n’a pas de dates précises pour ses prochaines traversées. Il est à la merci de l’eau, à la merci de la météo. Mais il a confiance. Il a appris une leçon de cette première étape.

«Au final, quand le désir est profond, quand on fait preuve de persévérance extrême, on peut arriver à notre but», croit-il.

Pendant qu’il réalise son rêve, Normand Piché invite les internautes à lui faire part des leurs sur son site web o5swim.ca, dans la rubrique «Et toi, c’est quoi ton rêve?»

Étape 1

Continents: Amérique-Asie

Pays: États-Unis-Russie

Cours d’eau: Détroit de Béring

Distance: Environ 5 km

Durée: 1,5 heure

Température de l’eau: 4 degrés

Principaux défis: Froids, orques, tensions politiques

Étape 2

Continents: Asie-Océanie

Pays: Papouasie-Indonésie

Cours d’eau: Océan Pacifique

Distance: Environ 25 km

Durée: 8 heures

Température de l’eau: 25 degrés

Principaux défis: Courants, requins, méduses

Étape 3

Continents: Afrique-Asie

Pays: Égypte-Jordanie

Cours d’eau: Mer Rouge

Distance: Environ 25 km

Durée: 8 heures

Température de l’eau: 25 degrés

Principaux défis: Tensions politiques, prédateurs marins

Étape 4

Continents: Asie-Europe

Pays: Grèce-Turquie

Cours d’eau: Mer Égée

Distance: Environ 20 km

Durée: 6 heures

Température de l’eau: 20 degrés

Principaux défis: Courants, requins, trafic

Étape 5

Continents: Europe-Afrique

Pays: Espagne-Maroc

Cours d’eau: Détroit de Gibraltar

Distance: Environ 20 km

Durée: 6 heures

Température de l’eau: 20 degrés

Principaux défis: Courants, pollution, trafic

Source: https://www.o5swim.ca/