/lifestyle/sexromance
Navigation

Pamela Anderson clame que «la porno, c'est pour les perdants» et l'industrie lui répond

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, on découvrait que Pamela Anderson avait des convictions assez arrêtées au sujet de la pornographie.

En effet, elle aurait clamé dans un article publié dans le Wall Street Journal que la pornographie serait pour les perdants et que celle-ci aurait des effets négatifs sur la famille et les enfants dans leur apprentissage sexuel.

L’article provoqua une réaction très forte autant auprès des gens travaillant dans l’industrie de la pornographie que des professionnels de domaines connexes.

Ils sont tous unanimes sur le fait que les propos d’Anderson blâmant les comportements vis-à-vis la pornographie sont mal dirigés.

Maria Riot, une actrice porno habitant à Barcelone qualifie les propos de l’ex playmate de «ridicules» et «hypocrites», tout en rappelant que la femme avait participé à une séance photo pour Playboy en décembre passé.

Cindy Gallop, fondatrice de Make Love Not Porn, réagit: «C’est tellement ridicule que je ne sais même pas par où commencer». Gallop se qualifiant de pro sexe, pro pornographie et qui trouve important de savoir faire la différence entre les deux croit qu’Anderson blâme à tort la pornographie pour des problèmes sociétaires d’une plus grande envergure.

Finalement, la productrice de films et féministe assumée Erika Lust se questionne sur la façon dont les propos de l’article ont pu être reliés à la pornographie ou aux relations:

«En attaquant exclusivement les hommes, elle perd totalement de vue les complexités des deux sexes, autant hommes que femmes. Je suis une femme et une mère qui produit aussi des films féministes érotiques et je peux vous assurer que les femmes sont aussi enclines à consommer de la pornographie que les hommes».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.