/entertainment/music
Navigation

Décès de Bob Bissonnette: Labeaume salue le «marchand de bonheur»

Le chanteur et ex-hockeyeur Bob Bissonnette est décédé tragiquement en fin de semaine dans un accident d'hélicoptère.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Le chanteur et ex-hockeyeur Bob Bissonnette est décédé tragiquement en fin de semaine dans un accident d'hélicoptère.

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume a rendu hommage mercredi au chanteur et ex-hockeyeur Bob Bissonnette, décédé tragiquement en fin de semaine dans un accident d'hélicoptère. «C'était un marchand de bonheur, ce gars-là.»

Le maire de Québec a été fortement ébranlé par la tragédie qui a touché en fin de semaine les Capitales de Québec, alors que leur coactionnaire, Roberto Bissonnette, le président de l'équipe, Michel Laplante, et le pilote Frédérick Décoste, ont été impliqués dans un écrasement d'hélicoptère près de Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Seul Michel Laplante en est sorti vivant.

Après avoir entendu la nouvelle de l'écrasement, dimanche soir, le maire s'est couché inquiet. Il a d'abord cru que le propriétaire des Capitales, Jean Tremblay, était aussi impliqué.

Il a pu parler avec M. Tremblay, qui était «complètement bouleversé», mais aussi avec M. Laplante.

«J'ai parlé à Michel hier (mardi). Michel est amoché émotivement, je le comprends. C'est terrible, ce qui est arrivé.» Il s'est désolé du destin tragique de M. Décoste, dont le père avait aussi perdu la vie dans un accident aérien.

En impromptu de presse, mercredi, il a rappelé le «phénomène» que représentait Bob Bissonnette, à Québec. «Je ne suis pas sûr qu'à Sillery ils le connaissent beaucoup. Mais c'est un phénomène. C'est un gars qui était très aimé. C'est une espèce de marchand de bonheur comme il en existe rarement dans une communauté, ce gars-là.»

Centre Vidéotron

Fait marquant dans la dernière année, Bob Bissonnette avait été choisi pour ouvrir l'amphithéâtre de Québec, en septembre, avec une prestation extérieure. Il avait alors animé la foule avec ses succès qui résonnent dans plusieurs vestiaires de hockey. Un choix qui n'était pas anodin, selon M. Labeaume. «Il y a toutes sortes de gens qui adorent Bob Bissonnette et je les comprends. Il ne fait pas la une des journaux, mais il avait beaucoup de fans. Il était aimé à cause de ce qu'il faisait comme musique, qui était un peu singulière, mais il ressemblait à un marchand de bonheur.»

Le maire ne ferme pas la porte à un hommage éventuel rendu par la Ville au chanteur, comme une dénomination d'une place publique, mais il estime que la question est prématurée pour le moment.