/news/currentevents
Navigation

Ils se disent «oui» en plein Festival western de Saint-Tite

Jason Barrette et Larie Jean
Photo Amélie St-Yves Laurie Jean et Jason Barrette ont fait le voyage depuis Alma avec famille et amis pour s’épouser au Festival western de Saint-Tite.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-TITE | Deux amoureux ont enfilé leurs bottes de cowboy pour se marier, hier, au Festival western de Saint-Tite, après s'y être rencontrés il y a deux ans, puis fiancés.

Laurie Jean et Jason Barrette, 22 et 23 ans, ont fait le voyage depuis Alma, au Lac-Saint-Jean, avec famille et amis, pour s'unir dans ce lieu hautement symbolique pour eux. Le Festival western de Saint-Tite, qui accueille 600 000 visiteurs par année, bat son plein jusqu'au 18 septembre.

Les tourtereaux ont été accueillis par des centaines de cowboys rassemblés sur le parvis de l’église de Saint-Tite, où ils ont été chaleureusement applaudis à leur sortie.

«C’est extraordinaire! Avec toute la foule, on sent l’amour de tout le monde. Je ne m’attendais pas à autant», a dit Laurie tout juste après la cérémonie.

«C’est vraiment spécial. Ce n’est pas comme tous les autres mariages. Il y a plein de monde qui regarde et qui assiste», a complété Jason.

Ils sont repartis en calèche vers la réception, devant des centaines de curieux qui les prenaient en photo.

Rencontrés à Saint-Tite

Les deux amoureux se sont rencontrés au festival, il y a deux ans. Ça a été le coup de foudre pour lui, mais pas pour elle.

«Il a été huit mois à me courir après, à m'envoyer des messages, à m'inviter à souper. Un moment donné, il m'a dit: “Un seul souper, et je te laisse tranquille”», raconte Laurie, qui a cédé à l'invitation.

Or la magie a opéré des deux côtés ce soir-là.

«Elle est venue souper avec moi et, depuis ce temps-là, on est ensemble. On ne s'est pas lâchés», dit Jason.

Quelques mois plus tard, encore au Festival western de Saint-Tite, il lui faisait la grande demande, pendant une pause du rodéo du samedi soir. Laurie ne s’y attendait pas.

«La mascotte de Saint-Tite, Galop, vient me taper sur l'épaule. Elle veut me faire danser, alors je danse avec la mascotte. Elle me fait tourner. Un moment donné, elle me pousse et, là, je vois mon Jason qui me demande si je veux l’épouser», poursuit Laurie.

Après une première demande, debout et nerveux, il s'est repris officiellement, un genou à terre.

«C'est là que je l'ai demandée en mariage. Devant tout le monde», dit-il fièrement.

Laurie a alors dit oui de tout son cœur.

«Il y avait 8000 personnes! Ça s'est mis à crier», dit-elle.

Un par année

Chaque année, le Festival western de Saint-Tite reçoit entre cinq et dix demandes de couples qui veulent se marier pendant l'événement. Un seul couple par année est choisi.

La responsable du dossier mariage au festival, Julie Gentes, a été séduite par le couple du Lac-Saint-Jean.

«C’est un couple jeune, dynamique, sympathique, et ils sont des passionnés du festival. Ils forment vraiment un beau petit couple», dit-elle.