/entertainment/music
Navigation

Un espace serein pour Groenland

Sabrina Halde et Jean-Vivier Lévesque de Groenland ont effectué un virage plus électro avec le deuxième album du groupe, A Wider Space.
Photo 24 Heures, Ariane Labrèche Sabrina Halde et Jean-Vivier Lévesque de Groenland ont effectué un virage plus électro avec le deuxième album du groupe, A Wider Space.

Coup d'oeil sur cet article

À l’aube de la sortie de leur deuxième opus, A Wider Space, les membres du groupe Groenland semblent plus assumés et matures que jamais.

A Wider Space a été créé sur les chapeaux de roues. «On a arrêté les shows pour pouvoir faire un album, parce qu’on n’avait pas le temps en tournée!», explique Sabrina Halde, la chanteuse du groupe. Attablée dans un restaurant du Plateau avec l’autre moitié du noyau de Groenland, Jean-Vivier Lévesque, Sabrina Halde relate que ces mois de création n’ont pas été de tout repos. «J’ai trouvé ça vraiment dur jusqu’à la dernière journée du studio», confie-t-elle.

Le résultat est pourtant lumineux, joyeux, avec des accents électro irrésistibles qui surprennent de la part du groupe derrière The Chase. «On ne voulait pas refaire le premier disque, mais on ne voulait pas trop s’en éloigner non plus, explique Jean-Vivier Lévesque. On a toujours été attirés par l’électro, on n’avait pas été game d’en intégrer avant, mais là on y va!» Sous les sonorités électroniques demeure le piano, instrument de prédilection des deux musiciens, toujours accompagné des superbes arrangements de la violoncelliste Mariane Bertrand, de la violoniste Ariane Gruet-Pelchat, du bassiste Simon Gosselin et du batteur Jonathan Charette.

Les deux pieds sur terre

Ce deuxième album marque le début d’une nouvelle étape pour Groenland, dont les membres ont appris à mieux se connaître et à grandir au fil des mois passés sur la route. «Je n’ai plus les mêmes rêves qu’avant. Je voulais faire le tour du monde, mais j’ai réalisé qu’un mois de tournée en Europe, c’était plus qu’assez!», s’exclame en riant Sabrina Halde. Terminées aussi, les folies de grandeur des premiers jours. «On se disait naïvement qu’on voulait être le meilleur band de l’histoire. Je ne me dis plus ça pantoute!, affirme Jean-Vivier Lévesque. Je veux juste que le monde aime ma musique.»

Le groupe espère participer à de gros festivals en Europe l’année prochaine, mais Sabrina Halde ne se projette pas trop dans l’avenir. «L’envergure n’a plus d’importance. Ce qui m’importe, ce sont les gens qui viennent me dire que notre musique leur fait du bien, que ça les aide», explique-t-elle. Au final, tous deux s’entendent pour dire que le groupe a un souhait précis. «Que les gens aiment l’album! Et que nos salles ne soient pas vides. Sinon, moi je rentre chez nous», lance Jean-Vivier Lévesque, sous les éclats de rire de Sabrina Halde.

L’album A Wider Space de Groenland sera disponible le 16 septembre.