/news/currentevents
Navigation

Ce pitbull fait la loi dans son quartier

Le chien a mordu deux personnes et attaqué un autre animal

pitbull nikki
Photo Kariane Bourassa Près de la rue Albert, à Ascot Corner, plusieurs citoyens se disent très inquiets de la présence de Nikki.

Coup d'oeil sur cet article

ASCOT CORNER | La présence d'un pitbull inquiète les résidents d'un quartier, car il a mordu au moins deux personnes et tenté d’en mordre une autre, en plus de s’être attaqué à un chien. Certains citoyens craignent maintenant de sortir de chez eux.

Sophie Chiasson a publié sur les réseaux sociaux des photos de morsures qui, selon elle, ont été infligées par un jeune pitbull, Nikki, un chien de moins d’un an. Le pitbull appartient à son ancienne colocataire et il aurait attaqué son frère Eugène en lui mordant les mollets et la cuisse lorsqu’il habitait sous son toit.

«Il ne mérite aucune chance, j’ai failli faire une crise cardiaque quand j’ai vu qu’il s’attaquait à mon frère. Je pensais qu’il lui avait pogné une artère», a expliqué Mme Chiasson.

Elle a raconté que le chien qui courait après une mouche a chargé son frère sans raison apparente. «Il est fort. Il pèse 150 lb! Il a attrapé sa chaîne, l’a étouffé jusqu’à ce qu’il [le chien] devienne rouge. Caroline [la propriétaire] criait: “Lâche-le!”», a-t-elle dit. Son frère, pour sa part, n’a pas souhaité commenter l’événement.

«Si le chien avait attrapé un enfant, l’enfant serait décédé, c’est certain», a ajouté Mme Chiasson. À la suite de l’incident, les Chiasson ont contacté la SPA Estrie. Une plainte formelle a été déposée le 29 août. Ils ont aussi demandé à Caroline Bouchard, qui ne fait face à aucune accusation, de quitter leur domicile. La femme s'est ensuite installée dans un autre appartement à une centaine de mètres du quartier.

Voisins terrorisés

Il aurait mordu un homme il y a une dizaine de jours. Selon la propriétaire du chien, il n’a rien à se repro­cher.
Photo courtoisie
Il aurait mordu un homme il y a une dizaine de jours. Selon la propriétaire du chien, il n’a rien à se repro­cher.

Un enfant du village a aussi affirmé s’être fait mordre par ce chien alors qu’il jouait dans le quartier, une information que sa mère, qui préfère garder l’anonymat, a confirmée.

Une autre voisine, Florence Charland, a déposé une plainte à la SPA parce que Nikki a attaqué son Shih Tzu, appelé Bella, alors qu’il avait échappé à la surveillance de sa maîtresse. «J’ai appelé la SPA, car j’avais peur et je n’étais plus capable d’aller dehors. Je n’étais plus en mesure de faire une promenade, car j’avais trop peur», a raconté Mme Charland.

D’autres voisins du quartier sont également inquiets de la présence du pitbull. «Il a couru une fois après mes petits-enfants. Sa propriétaire est venue le chercher. Par la suite, mes petits-enfants en avaient peur», a raconté Normand Duhamel.

«Il peut tuer quelqu’un, un jour, il peut tuer un enfant», a pour sa part confié une autre voisine, Carole Nadeau.

Par ailleurs, la SPA Estrie a affirmé avoir remis un constat d’infraction à une personne propriétaire d’un jeune pitbull sur la rue Albert, à Ascot Corner, parce qu’il n’était pas attaché.

La porte-parole Kathy Bergeron a confirmé avoir reçu une plainte et des photos concernant un récent cas de morsures.

Dans les prochains jours, un examen de comportement sera imposé au chien. «Des mesures allant de la muselière à l’euthanasie seront ensuite examinées», a-t-elle dit.

Depuis le début de l’année 2016, 29 examens de ce genre ont été effectués sur 22 races de chiens différentes.

Trois d’entre eux ont été euthanasiés. ­

 

La propriétaire du chien nie tout

 

La propriétaire du pitbull que les voisins ont dépeint comme un chien dangereux nie que son chien ait agressé deux humains et un autre animal.

Caroline Bouchard dit avoir été outrée de voir circuler sur le web des propos haineux à l’endroit de son chien. Elle a vu les images des hématomes sur la cuisse de son ancien colo­cataire, mais a affirmé que son chien n’a rien à voir avec ça.

«C’est pas elle [Nikki] qui l’a mordu! Regarde, c’est un bébé», a-t-elle lancé.

Selon elle, c’est une «chicane entre voisins» qui est allée trop loin. «Quand j’ai vu les photos, je capotais», a dit Mme Bouchard.

Elle ne croit pas qu’il s’agisse d’une campagne de salissage contre les pitbulls. «C’est plus du salissage contre moi, si tu veux mon avis», a-t-elle affirmé. Elle a avoué avoir récemment déménagé, mais prétend que sa décision n’a rien à voir avec son chien.

Pas de morsure

Pendant toute l’entrevue, Mme Bouchard a maintenu que Nikki n’a jamais mordu un adulte et encore moins un enfant comme l’ont prétendu des citoyens.

«Quel genre de parents ont-ils, ces enfants-là, s’ils ne m’ont pas appelée pour m’avertir?» s’est-elle exclamée.

Elle a toutefois reconnu que son chien s’est déjà sauvé de la maison. «J’ai même déjà appelé la SPA pour qu’on m’aide [à retrouver Nikki].»

Elle a confirmé avoir reçu «quelques» mises en garde de la part de l’organisme. Sur le document en question, il est écrit qu’il y a eu tentative de morsure sur une personne et que la propriétaire doit mieux «contrôler son chien».

Mme Bouchard a assuré que son chien avait seulement aboyé après la voisine. Elle a d’ailleurs prétendu que cette dame avait nourri son chien pour l’attirer.

Dans les prochains jours, Nikki devra subir un examen de comportement.