/homepage
Navigation

Bodh’aktan signe avec Disney

Le contrat prévoit que le groupe se produira en Floride durant 40 jours

Les visiteurs du parc de Disney Epcot, situé à Orlando, en Floride, pourront découvrir prochainement la musique de Bodh’aktan sur la scène du pavillon du Canada, puisque le groupe s’y produira en octobre et en janvier.
photo courtoisie alexis bourdages chabot Les visiteurs du parc de Disney Epcot, situé à Orlando, en Floride, pourront découvrir prochainement la musique de Bodh’aktan sur la scène du pavillon du Canada, puisque le groupe s’y produira en octobre et en janvier.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir présenté des concerts au Québec et en Europe, cet été, Bodh’aktan s’apprête à mettre le cap vers la Floride. La formation rock-celtique, qui vient tout juste de signer une entente avec Disney, s’installera pour deux périodes de 20 jours au parc thématique Epcot, en octobre et en janvier.

«Pour nous, c’est une nouvelle vraiment tripante, a affirmé le chanteur Alexandre Richard, lors d’une entrevue accordée au Journal. Nos premiers contacts avec le représentant de Disney ont eu lieu il y a déjà trois ans, lors d’un showcase à Las Vegas. C’est depuis ce temps-là qu’il essaie de trouver une façon de collaborer avec nous.»

Ainsi, la formation se produira dans l’enceinte du pavillon du Canada, un espace situé au cœur de la zone World Showcases du parc, une forme d’«exposition universelle» regroupant onze pays.

«Nous allons arriver avec une couleur qui est la nôtre», a pour sa part souligné Michel Gratton, le gérant du groupe.

Travail et famille

«Ils auraient voulu nous engager six mois, mais pour nous, c’était difficile, car les gars ont des familles, a-t-il expliqué. En plus, nous avons déjà une carrière. Les shows se poursuivent, pour nous.»

Les membres de Bodh’aktan offriront des prestations de 20 minutes toutes les heures, cinq jours par semaine, dans le cadre de ce contrat.

«Au niveau de l’exposure, c’est capoté. Ce sont des gens de partout qui vont passer par là», a affirmé Alexandre Richard, qui a également précisé que leurs prestations allaient être «à 95% en français».

«En tant que gérant, je me permets de rêver, a avoué Michel Gratton. Beaucoup de pays sont représentés, là-bas. Les gens circulent. En plus, on sait que Disney a un label. On ne sait pas ce que ça peut nous apporter. Ce qui est l’fun, par contre, c’est qu’un groupe francophone du Québec puisse s’y produire avec sa propre musique.»


Toutes les informations concernant la présente tournée de Bodh’aktan se trouvent à l’adresse bodhaktan.com.