/sports/rio2016
Navigation

Deux entraîneurs bannis pour s’être déshabillés

Deux entraîneurs bannis pour s’être déshabillés
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Deux entraîneurs mongols de lutte ont été bannis pour trois ans des compétitions internationales après s’être déshabillés au point de montrer leurs sous-vêtements en protestant contre une décision prise lors des Jeux olympiques de Rio.

Tserenbaatar Tsogbayar et Byambarinchen Bayaraa ne pourront plus offrir leurs services à des lutteurs mongols avant 2019 en raison de cette sanction imposée par l’United World Wrestling, selon ce qu’a ­rapporté la chaîne BBC.

Les deux hommes ont aussi reçu une amende de 50 000 francs suisses (67 500 $).

Le protégé de Tsogbayar et Bayaraa, ­Ganzorigiin Mandakhnaran, menait 7 à 6 contre l’Ouzbek Ikhtiyor Navurov et au lieu d’engager le combat dans les dernières secondes de l’affrontement, le Mongol a choisi de célébré et danser autour de son adversaire. Les juges ont décidé de le pénaliser, ce qui lui a finalement coûté la victoire dans son duel pour la médaille de bronze.

C’est en réaction à cette décision que les entraîneurs ont retiré leurs vêtements.