/finance/business
Navigation

Mises à pied chez Solotech

Solotech
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Six employés ont été mis à pied chez Solotech, et 15 camionneurs ont été réembauchés par un sous-traitant à la suite d’un «exercice de réflexion stratégique qui a duré un an», dit le porte-parole de l’entreprise québécoise de son et éclairage, qui compte 850 employés en Amérique du Nord.

Les 15 camionneurs touchés, à Montréal et Québec, ont reçu des offres d’emplois du sous-traitant, Hervé Lemieux.

«Solotech a décidé de ne plus assumer à l’interne le transport local d’équipements, dit Robert Lupien. Plus de 70 % du transport était déjà effectué par des sous-traitants. On vise le 100 %. Le camionnage, c’est une industrie de plus en plus spécialisée, avec des équipements sophistiqués, et ce n’est pas notre core business. On veut se concentrer sur nos forces, soit la location d’équipement, le montage et la préparation de spectacles à grand déploiement.»

Solotech a embauché cette année. «Le monde du spectacle est en effervescence, dit Robert Lupien. Mais il faut prendre les bonnes décisions pour la croissance.»

Cette décision a conduit à l’abolition de six postes au département qui fabriquait les coffres de transport d’équipements. «On a malheureusement décidé que ces coffres seraient désormais fabriqués à l’externe. De nos jours, ils sont fabriqués avec du composite, et on n’a pas l’équipement pour ça.»

Il n’y aura pas d’embauche par un sous-traitant pour ces six employés.

Solotech offrira «l’aide appropriée pour leur départ».

Les mises à pied seront en vigueur le 26 septembre.