/lifestyle/books
Navigation

Histoires d’amour légères

Embrasse-moi fort! 
 Adrià Font et 
Imma Sust
 Éditions Albin Michel 
Jeunesse
 371 pages, dès 13 ans
Photo courtoisie Embrasse-moi fort! Adrià Font et Imma Sust Éditions Albin Michel Jeunesse 371 pages, dès 13 ans

Coup d'oeil sur cet article

Anna, Béa, Estela et Silvia sont quatre amies inséparables. D’ailleurs, elles s’amusent à se surnommer les «Princesses» (respectivement : Blanche-Neige, Cendrillon, Belle au bois dormant et Jasmine)! Malgré leurs personnalités extrêmement différentes, elles assurent que rien au monde ne parviendra à les séparer. Pourtant, quand leurs amours finissent par se croiser et s’entrecroiser pour former un schéma bien compliqué, leur amitié en vient à être drôlement ébranlée...

On parle souvent de triangle amoureux, mais on exploite rarement les possibilités d’autres formes géométriques, lorsqu’il est question d’amour! En voyant le schéma au dos de ce roman (constitué de flèches, de noms, de cœurs et de points d’interrogation), j’ai trouvé l’idée franchement brillante et j’ai décidé de me lancer.

Puis, ça commençait à faire un moment que je n’avais pas présenté une typique histoire d’amour dans ma chronique, même s’il ne s’agit pas de mon type de récit préféré. Eh bien, j’ai été plutôt agréablement surprise par ma lecture du livre Embrasse-moi fort!

Selon moi, la force principale de ce roman d’Adrià Font et d’Imma Sust est le fait qu’il est rédigé comme une télésérie. Du moins, c’est mon impression et c’est ce qui a fait en sorte que ma lecture fut somme toute assez plaisante. J’adore qu’on nous présente les intrigues d’une des filles et que, quelques lignes plus bas, on plonge dans celles d’une autre en nous indiquant, par exemple, «au même moment, à la sortie de l’école». On a ainsi vraiment l’impression de suivre les scénarios de quatre histoires différentes (même davantage avec les personnages masculins) qui finissent par se rejoindre. Je ne sais pas pour toi, mais j’adore quand un ­récit me bombarde d’images, les unes à la suite des autres, comme si un téléroman défilait dans ma tête!

Embrasse-moi fort! est donc un roman que je suggère aux filles (désolée les gars, mais le prochain livre va vraiment vous plaire) qui apprécient les lectures légères et divertissantes, mais également pleines de rebondissements. Les plus romantiques seront charmées par les intrigues amoureuses de ces quatre jeunes femmes sympathiques et attachantes, et les plus réalistes (j’entre dans cette catégorie) y trouveront quand même leur compte, malgré quelques trucs quétaines qui meublent le récit, par-ci, par-là! Un choix approprié pour une lecture de fin de soirée ou de grasse matinée le week-end.

À LIRE AUSSI

Planète Soccer T.1 : La compétition

 

Planète Soccer T.1 :
La compétition
François Bérubé
Éditions Hurtubise
256 pages, dès 10 ans
Photo courtoisie
Planète Soccer T.1 : La compétition François Bérubé Éditions Hurtubise 256 pages, dès 10 ans

Si tu es un fan de soccer, tu vas adorer cette nouvelle série! J’ai moi-même joué au soccer pendant 12 ans, et ce premier roman de ­Planète Soccer est tellement bien écrit qu’il m’a permis de replonger dans mes souvenirs, de me revoir sur un terrain et de ressentir tout ce plaisir de pratiquer un sport qu’on aime. Et du plaisir, tu en auras énormément en lisant les aventures de Raphaël Rousseau, un amateur de soccer de 12 ans (presque 13)! Entre sa passion pour le soccer, son côté compétitif, sa relation amicale-ou-plus-tsé-ce-n’est-pas-clair avec sa meilleure amie, un déménagement inattendu et une arrivée au secondaire qui augure mal: impossible de s’ennuyer. ­Gageons que tu seras aussi impatient que moi de lire la suite, au ­printemps prochain!

L’astroblème de Charlevoix

 

L’astroblème de Charlevoix
Jean des Gagniers
Les Presses de l’Université Laval
50 pages, dès 10 ans
Photo courtoisie
L’astroblème de Charlevoix Jean des Gagniers Les Presses de l’Université Laval 50 pages, dès 10 ans

Il y a 400 millions d’années, un astéroïde a heurté la Terre, précisément où se situe, de nos jours, la région de Charlevoix. Un immense cratère s’est alors formé. Il porte le nom de l’astroblème de Charlevoix. Inspiré par un morceau de granit qu’un enfant lui a remis il y a quelques années, l’archéologue et auteur Jean des Gagniers a décidé de se lancer et de raconter cette histoire vraie, celle de l’astroblème de Charlevoix. À la fois divertissant et instructif, ce superbe album jeunesse est un incontournable pour tous ceux, autant les petits que les grands, qui s’intéressent de près ou de loin à la géologie, aux astres et à ce mystère qui englobe tout ce qui venait avant nous! À noter: préface d’Hubert Reeves.

Magazine Curium : Septembre 2016

 

Magazine Curium 
Collectif, rédacteur 
en chef invité : 
Raphaël Grenier-Benoît
Publications BLD inc.
52 pages, 14 à 17 ans
Photo courtoisie
Magazine Curium  Collectif, rédacteur en chef invité : Raphaël Grenier-Benoît Publications BLD inc. 52 pages, 14 à 17 ans

Ah! les réseaux sociaux... Depuis qu’ils ont pointé le bout de leur nez, impossible de les chasser! En fait, personne ne voudrait les chasser, car on se doit d’admettre qu’ils sont plutôt amusants. Cependant, il faut apprendre à en prendre et en laisser... Voici la mission que le rédacteur en chef invité du mois de septembre du magazine Curium (par Les Débrouillards pour les ados) s’est fixée: démêler le vrai du faux, avec des trucs infaillibles contre la «fabulation» sur les réseaux sociaux. Et ce rédacteur en chef invité, ce n’est pas n’importe qui: c’est celui qui campe Oli dans la série Les Parent! Si tu es passionné de science et accro aux ­réseaux sociaux, cette édition du magazine ­Curium te plaira énormément.