/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

CA_Steve E. FortinCA_Stéphane Lessard

Les défis de la rentrée parlementaire

Parlement de Québec, assemblée nationale
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Dis-moi qui contrôle «l’agenda politique» et je te dirai qui est le plus en mesure de transmettre son message.

Les formations politiques passent beaucoup de temps avant la rentrée d’automne à se préparer. Parmi plusieurs thématiques possibles, elles tentent de choisir le message qui pourra parler le plus fort à l’électorat visé. Il sera martelé le plus souvent possible.

Les trois partis d’opposition représentés à l’Assemblée nationale se chamaillent pour l’attention des médias, courroie essentielle pour rejoindre les gens. Ce n’est plus la seule utilisée, mais elle demeure importante, d’autant qu’il y a de moins en moins de membres dans les partis politiques.

Le parti au pouvoir dispose d’un avantage indéniable, d’entrée de jeu. Normalement, c’est la prérogative du premier ministre que de pouvoir imposer ses thèmes préférés.

J’ai consulté les lignes de communication de chaque parti. Ce sont celles qui transpirent des communiqués publiés au moment de la tenue des caucus présessionnels.

Voyons voir si le message de chacun passe bien au sortir de cette première semaine d’activités parlementaires...

Québec solidaire (QS): Priorité au salaire minimum à 15 $

Avec la tenue cette fin de semaine du 4e Forum des idées pour le Québec, on peut déjà dire que QS se fait joyeusement piquer son fromage par le gouvernement. L’entrepreneur Alexandre Taillefer résume bien la situation...

On a parlé bien davantage de la nécessaire relève à Françoise David depuis la rentrée que de la hausse du salaire minimum, mais tout n’est pas perdu pour QS si le parti réussit à s’attribuer le mérite d’avoir forcé le gouvernement à traiter de son programme.

Coalition avenir Québec : L’économie au cœur des préoccupations

Ce n’est pas pour rien qu’en plein tumulte sur la mauvaise gestion des questions d’intégrité au bureau du premier ministre, la question du chef de la 2e opposition jeudi à l’Assemblée nationale portait sur Bombardier. Les gazouillis du chef de cabinet de la CAQ et de François Legault prouvent qu’ils suivent le plan de match...

La CAQ mène dans les sondages pour ce qui est de la région de Québec et ce n’est pas pour rien qu’elle tente de garder l’offensive sur le sujet du 3e lien.

La rentrée de septembre 2016 montre que la véritable opposition au gouvernement vient de la CAQ.

Parti québécois : Nationalisme économique, immigration, santé et éducation

Quand on se donne trop de priorités, c’est qu’il n’y a pas de priorité. Tout le monde sait qu’au PQ actuellement, toute l’attention est portée vers la course à la chefferie.

Et ça joue dur.

Sylvain Gaudreau (chef intérimaire) ne parvient pas à focaliser l’attention de son caucus sur ce qui pourrait les unir. Sa tâche passera de compliquée à impossible si d’ici le 7 octobre il ne parvient pas à convaincre de l’importance d’un message commun.

L’épisode du message publicitaire diffusé sans Martine Ouellet a marqué la rentrée.

Pour reprendre l’initiative, le Parti québécois se doit dès maintenant de préparer l’après-course...

Parti libéral du Québec : La confiance et la prospérité retrouvée au Québec

Au gouvernement, on parle de tout, sauf de confiance retrouvée. Toutes les bonnes réponses viennent du député Robert Poëti et ce n’est rien pour remonter le moral des troupes.

On se demande encore pourquoi le cas de Jacques Daoust n’a pas été réglé en juin et on a la réponse avec la façon dont on tergiverse avec celui de Laurent Lessard: ça va comme c’est mené.

Des libéraux de la région de Québec me disent qu’on se donne jusqu’en décembre afin que le parti baisse dans les sondages.

Gros défi!

Ça semble être le seul moyen pour que le message se rende enfin jusqu’à Philippe Couillard: «Il vous faut écouter votre base électorale plutôt que celle de la CA ».

Il est évident que le parti ne parvient pas à mettre à profit l’équilibre du budget retrouvé et c’est ce qui fait le plus mal, en cette rentrée 2016-2017.

Tous les yeux sont rivés vers Jean-Louis Dufresne (directeur de cabinet du premier ministre), à court terme. Il tient peut-être la clé de la solution.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.