/sports/hockey/canadien
Navigation

Zach Redmond se souvient

Le nouveau défenseur du Canadien doit sa carrière et sa vie à Anthony Peluso

Avec 114 matchs derrière la cravate dans le circuit Bettman, Redmond cherche à percer l’alignement du Tricolore.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI Avec 114 matchs derrière la cravate dans le circuit Bettman, Redmond cherche à percer l’alignement du Tricolore.

Coup d'oeil sur cet article

Si Zach Redmond patine encore dans la LNH à l’âge de 28 ans, il le doit à Anthony Peluso, ancien coéquipier chez les Jets de Winnipeg. Il n’oubliera jamais son grave accident il y a deux ans.
 
Peluso a sauvé bien plus que sa carrière, il lui a sauvé la vie. Un matin de février à Raleigh en Caroline du Nord en 2013, Redmond se tiraillait avec Antti Miettinen dans un exercice à un contre un. En convergeant vers le filet, le défenseur avait barré la route du Finlandais.

En tombant simultanément sur la glace, le patin de Miettinen lui avait sectionné l’artère fémorale de la cuisse droite.

«C’était un accident terrible, s’est rappelé celui qui a paraphé un contrat d’un an chez le Canadien au début juillet tout en montrant encore la longue cicatrice. Celui qui a changé la donne dans cette histoire, c’est Anthony Peluso. Il a agi avec instinct. Il est venu à ma rescousse très rapide. Je lui dois la vie.»

Le natif du Michigan a passé trois heures sur la table d’opération. Il est retourné chez lui quelques semaines en convalescence. Quand il est retourné rencontrer les médecins des Jets à Winnipeg avant la fin du calendrier régulier de 2012-2013, ceux-ci étaient si impressionnés de son cheminement, qu’ils lui ont donné le feu vert pour retourner sur la glace moins de deux mois après le terrible accident. 

«Je pensais rester à Winnipeg pour le week-end. Je n’avais pas de vêtements. Je me suis débrouillé, a-t-il raconté avec le sourire. J’étais tellement heureux. J’ai repris l’entrainement et j’ai recommencé à patiner. Je suis content d’avoir traversé cette épreuve dans la même saison. Je pouvais ainsi démarrer la suivante avec confiance.»
 
Perdu contact

L’année suivante, il a fait la navette entre Winnipeg et St-John’s, à Terre-Neuve, où il a participé à 40 matchs des IceCaps, club-école des Jets à l’époque. À l’aube de la saison 2014, il a déménagé au Colorado pour s’établir dans la formation de Patrick Roy.

Son parcours a fait en sorte qu’il n’a pu entretenir son lien d’amitié avec son sauveur. «J’aimerais le voir ou lui parler plus souvent, mais c’est difficile, a relaté celui qui ne garde aucune séquelle de sa blessure. Chaque fois qu’on se croise, ça fait chaud au cœur et je le remercie.»

Avec 114 matchs derrière la cravate dans le circuit Bettman, Redmond cherche à percer l’alignement du Tricolore. Dans la hiérarchie de la brigade défensive de Michel Therrien, il occuperait le huitième poste.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.