/lifestyle/books
Navigation

Marc Boilard vous propose 100 phrases pour mieux communiquer dans son nouveau livre Soyez compris

Marc Boilard
Photos Courtoisie Julie Ma

Coup d'oeil sur cet article

Dans son nouveau livre, Soyez compris, Marc Boilard, figure connue de la radio, de la télé, de la scène, du web et de la publicité, propose 100 phrases-clés assorties d’autant de bons conseils pour communiquer plus efficacement.

Son ouvrage, destiné au grand public, propose des astuces pour améliorer l’écoute, gagner la confiance de ses interlocuteurs et personnaliser les discussions afin de, finalement, être mieux compris, quelle que soit la situation.

Marc Boilard résume et explique une centaine de concepts fondamentaux de la communication et, avec des exemples précis, propose une méthode pour mieux communiquer. Son propos est intéressant, dans une société où tout le monde communique sans arrêt, à toute vitesse, par toutes sortes de moyens.

«Je prétends qu’on est à une époque où les gens s’éloignent, et j’ai fait un livre pour que les gens se rapprochent», explique-t-il en entrevue. «On est à une époque de surinformation, et l’hyperchoix, dans la vie – c’est démontré –, ça cause un stress. C’est devenu le monde dans lequel on vit: hyperconnecté, et très rares sont les gens qui ont suivi cela avec les habiletés requises.»

Une frénésie qui isole

La frénésie de communication qui est née des applications, des réseaux sociaux et des différentes technologies a du bon et du moins bon. «Ça cause une espèce de déception qui isole et les gens vont juger plus que jamais sur de toutes petites bribes d’informations», poursuit-il.

Quelles sont les premières étapes à franchir pour améliorer la communication interpersonnelle dans toutes les sphères de la vie?

«J’ai décortiqué la mécanique de cela, et l’ensemble de mon livre est basé sur plein de choses que j’ai lues. La première étape, et ce n’est pas banal, c’est l’écoute. Si tu veux être compris, il faut que la personne à qui tu parles se sente comprise d’abord. Et le jour où elle se dit: cette personne m’a écoutée pour vrai, elle a un réel désir d’écouter ce que tu vas raconter.»

«Les gens pensent parfois qu’être plus à l’écoute, c’est être plus d’accord avec les gens qu’on écoute: c’est complètement faux. Je peux t’écouter pendant une heure, faire “wow!” puis dire: c’est très intéressant, mais je ne suis pas du tout d’accord.»

Des solutions

À son avis, toutes les solutions d’une meilleure communication, donc d’une meilleure relation avec tout le monde autour, sont intérieures.

«T’as pas besoin d’imposer que le système change. Quand tu réalises quelles sont les interférences et que tu ne les fais pas, la dynamique entre en jeu et les choses deviennent aisées.» Il suggère de faire attention aux émotions. «Si on est émotivement impliqué – ce qui est tout à fait correct –, mais que ça fait en sorte qu’on sent, par exemple, qu’on est jugé, attaqué, etc., et qu’on contre-attaque instantanément, c’est fini. On est dans une dynamique où je n’écoute plus. Et si je n’écoute plus, il n’y a plus de conversation. Je n’ai aucune chance d’aller chercher la personne avec mon point. C’est l’écoute qui est névralgique.»

Marc Boilard est à la radio montréalaise 98,5 le dimanche. Il compte présenter ses conférences au grand public, en plus des entreprises: www.marcboilard.com