/auto/reviews
Navigation

BMW M2 2016 : Le plaisir d’abord!

Coup d'oeil sur cet article

Mon véhicule d’essai de la semaine, la BMW M2 2016 ne fait pas exception à la règle. Afin de la mettre à l’essai et de l’exploiter au maximum, je me suis même permis quelques tours sur le circuit de l’Autodrome St-Eustache pour voir réellement ce que ce petit bolide avait dans le ventre!

Agile comme un poisson dans l’eau sur la piste, j’ai poussé ce petit jouet sur quatre roues dans ses derniers retranchements. Après avoir fait de belles glissades et enfumé les pneus à quelques reprises, je me suis rapidement aperçu que sa vocation première était d’abord et avant tout de mettre un énorme sourire sur le visage des conducteurs qui prennent son volant!

Tout en rondeur

La nouvelle BMW M2 2016 affiche un look tout en rondeur. De l’avant, son design est réussi; son pare-choc et ses immenses prises d’air incorporées de chaque coté annoncent très bien sa vocation sportive. L’immense relief de son court porte-à-faux lui procure aussi une signature visuelle exclusive lorsque la voiture se présente à nous.

De côté, on ne peut pas affirmer qu’elle a autant de caractère. Bien que son design cadre très bien dans la lignée BMW avec ses formes arrondies plutôt classiques, j’aurais tout de même souhaité un peu plus d’artifices afin qu’elle se démarque encore plus des autres modèles de la série 2.

Par contre, les stylistes allemands se sont repris de belle façon avec la partie arrière en lui greffant un petit becquet qui lui va à merveille. Ses quatre immenses sorties d’échappement nous annoncent qu’il se cache passablement de puissance sous son capot.

En parlant de puissance : c’est par l’entremise de ses très jolies roues ainsi que de ses gros pneus arrière Michelin Pilot Super Sport de 265-35ZR-19 qu’elle est transmise au sol.

On peut d’ailleurs très bien apercevoir entre les cinq rayons doubles de ses roues en alliage les étriers bleus et ses immenses disques de freins ventilés qui soit dit en passant sont ultras efficaces sur la piste. Tours après tours, même en retardant au maximum mes freinages, ils se sont toujours montrés très endurants.

Aucun compromis à l’intérieur

L’habitacle de la M2 2016 représente très bien le luxe et la qualité associée depuis des décennies aux véhicules BMW. Premièrement, une fois que l’on prend place derrière le volant de cette petite ``bête``, on remarque rapidement que la position de conduite est très sportive et que toutes les commandes sont facilement accessibles. En plus d’être jolis en raison de leurs petites surpiqûres bleus contrastantes, les sièges sont enveloppants et d’une fermeté exemplaire. Même sur circuit en abordant les virages à haute vitesse, leur maintien latéral est spectaculaire. De plus, le volant est d’une dimension parfaite et sa prise en main est idéale pour une conduite un peu plus agressive.

Comme on s’y attend d’un véhicule aussi luxueux, la qualité des matériaux utilisés est digne de mention et l’assemblage est sans reproche. Le mariage entre l’aluminium et le fibre de carbone pour la planche de bord centrale rehausse d’ailleurs d’un cran le cachet déjà unique de l’habitacle.

Seul petit bémol à l’intérieur : si vous comptez faire monter des gens sur la banquette arrière, assurez-vous qu’ils ne sont pas de très grande taille, sinon ils risquent de trouver le trajet passablement pénible car le dégagement accordé aux pieds et à la tête est plutôt limité.

Le cœur de la bête

Sous le capot de la M2 se cache une motorisation plutôt sophistiquée. Le 6 cylindres turbocompressé développe pas moins de 365 chevaux et 343 livres-pied de couple, ce qui est amplement suffisant pour décoiffer vos passagers. À noter aussi l’excellent travail de la boîte de vitesses à 7 rapports à double embrayage, qui exécute ses changements de rapports à la vitesse de l’éclair. En raison de son poids total plutôt léger de 3500 livres et de sa forte puissance, les accélérations sont impressionnantes et elle est capable de boucler le 0-100 km/h en 4,4 secondes.

Sur circuit la BMW M2 2016 est très amusante et relativement facile à conduire. Quand on la pousse dans ses derniers retranchements, on remarque un léger sous-virage en entrée de virage et un léger sentiment de lourdeur au niveau du train avant. Même si les ingénieurs ont travaillé très fort sur la répartition de poids, 52 pourcent se situe au niveau des roues avant et 48 pourcent au niveau des roues arrière, ceci explique le phénomène.

Par contre, on peut facilement s’amuser à faire déraper son petit arrière train par un simple coup d’accélérateur en sortie de courbe et il est facile de faire de belles glissades sur la piste.

J’aime mieux vous avertir à l’avance : si le confort est votre principal motif d’achat, vous risquez d’être déçu de la BMW M2 car ses suspensions sont très fermes et ce même lorsqu’elle est ajustée en mode « confort ».

Conclusion

La BMW M2 2016 a été conçue à la base pour faire vibrer son conducteur et raviver la flamme de pilote qui sommeille en lui. Vendue à un prix d’entrée de 61 000$, il s’agit sans contredit d’un des meilleurs coupé sportif disponibles sur le marché présentement. Si votre objectif numéro un est de vous amuser derrière le volant et que vous êtes prêt à sacrifier légèrement le confort lors de vos déplacements, c’est sans aucun doute la voiture idéale pour vous!

Fiche technique

BMW M2 2016

Prix de base : 61 000$

Prix du véhicule à l’essai : 64 900$

Configuration: coupé sportif, propulsion

Moteur : 6 cylindres turbocompressé, 365 chevaux, 343 livres-pied de couple

Transmission : 7 rapports à double embrayage

                           manuelle 6 vitesses

Garantie complète : 4 ans/ 80 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 4 ans/ 80 000 km

Modèles concurrents : Audi S3, Ford Mustang, Infiniti Q60, Mercedes-Benz CLA