/finance/opinion/columnists
Navigation

Démographie: le Québec recule encore

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois de l’histoire canadienne, le poids démographique du Québec est passé sous la barre des 23 %. En date du 1er juillet dernier, selon Statistique Canada, la population du Québec s’élevait à 8 326 089 personnes, soit 22,9 % de la population canadienne.

La tendance démographique à la baisse perdure depuis longtemps. On a perdu 2,5 points de pourcentage depuis 1989, alors que le poids démographique du Québec atteignait à cette époque-là 25,4 % de la population totale du Canada.

Lors de la période des 12 derniers mois allant du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016, la population québécoise a augmenté de seulement 0,8 %, comparativement à une hausse de 1,2 % pour l’ensemble de la population canadienne, estimée aujourd’hui à 36,3 millions de personnes.

L’accroissement de la population au Québec au cours de cette période se chiffre à 66 637 personnes, dont 54 506 immigrants. C’est donc dire que les immigrants accaparent à eux seuls 81,8 % de la croissance démographique du Québec.

DOSSIER CHAUD

La question de l’immigration est un sujet particulièrement chaud au Québec. La politique d’ouverture du gouvernement Couillard a fait souventes fois l’objet de questionnements de la part des politiciens des partis d’opposition, dont les candidats à la chefferie du Parti québécois qui en débattent présentement.

Accueillir ainsi 54 506 immigrants en un an, comme on vient de le faire au cours des 12 derniers mois, est-ce correct, trop ou pas assez pour le Québec?

Chose certaine, sans eux, les immigrants, le Québec aurait perdu encore plus de poids dans le Canada, démographiquement parlant.

Au cours de ces 12 derniers mois, le décompte de notre croissance démographique se résume comme suit: accroissement naturel (naissances – décès: +24 200); immigration (+ 54 506); migration interprovinciale (-12 069). Résultat net: accroissement total de la population québécoise de 66 637 personnes.

L’ONTARIO

L’arrivée des nouveaux 54 506 immigrants au Québec ne signifie aucunement que nous sommes la province la plus accueillante du Canada. De juin 2015 à juillet 2016, le Canada a accueilli 313 925 immigrants. «Le pays n'a jamais reçu autant d'immigrants en une seule période annuelle depuis le début des années 1910, période de colonisation de l'Ouest canadien», affirme Statistique Canada. La venue des réfugiés syriens à partir de novembre 2015 a largement contribué à l’augmentation des immigrants au Canada.

Sur ces 313 925 immigrants, quelque 135 249 ont «adopté» l’Ontario comme nouvelle terre d’accueil. Ainsi, 43,1 % des immigrants de la dernière année ont abouti en Ontario. Cela dépasse le poids démographique ontarien de 4,6 points de pourcentage. La population compte pour 38,5 % de la population canadienne.

Le Québec, lui, avec ses 54 506 nouveaux immigrants, ne fait aucunement preuve de grande ouverture. Ça représente à peine 17,4 % de l’ensemble des immigrants de la dernière année au Canada alors que le Québec compte pour 22,9 % de la population canadienne.