/news/currentevents
Navigation

Tentative de corruption: l’ingénieur Patrice Laporte radié pour une période de six mois

L'ingénieur et ex-VP de Dessau Patrice Laporte.
Photo Courtoisie L'ingénieur et ex-VP de Dessau Patrice Laporte.

Coup d'oeil sur cet article

L’ingénieur Patrice Laporte vient d’écoper d’une radiation de six mois de son ordre professionnel pour avoir versé un pot-de-vin en vue d’obtenir un contrat de la Ville de Montréal.

Le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) a également condamné M. Laporte à payer «l’ensemble des déboursés relatifs à l’instruction de la plainte, y compris les frais de publication».

Patrice Laporte a reconnu l’été dernier avoir versé un montant de 25 000 $ en vue d’obtenir le contrat de gestion du Centre sportif de Notre-Dame-de-Grâce. Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés entre juillet et décembre 2010. M. Laporte était alors à l’emploi de la firme SOGEP inc., une filiale de Dessau spécialisée dans la gestion d’équipements publics.

SOGEP avait décroché un contrat d’une valeur de 3 millions $ auprès de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (CDN/NDG) pour la gestion du centre sportif. L’arrondissement était à l’époque dirigé par Michael Applebaum.

Rappelons que l’ex-maire de Montréal (2012-2013) fait face à des accusations de fraude, de complot, d’abus de confiance et de corruption en lien avec l’octroi de contrats dans CDN/NDG.

Le Conseil de discipline de l’OIQ a déterminé que Patrice Laporte avait contrevenu à l’article 3.02.09 du Code de déontologie des ingénieurs. Ce dernier stipule que «l’ingénieur doit s’abstenir de verser ou de s’engager à verser, directement ou indirectement, tout avantage, ristourne ou commission en vue d’obtenir un contrat ou lors de l’exécution de travaux d’ingénierie».